in

L’Education nationale aurait fourni aux enseignants des masques toxiques pour la santé


Les enseignants ont reçu par l’Education nationale cinq masques en tissu de la marque DIM. Un cadeau empoisonné selon le média Reporterre qui indique que ces masques sont traités à la zéolithe d’argent, un biocide considéré comme toxique pour la santé et l’environnement.

L’ARS a prévenu dès le début, ces masques en tissu ne constituent pas « une protection suffisante envers les enfants ». Mais qui aurait pu imaginer que ces masques contiennent un produit aussi toxique que le zéolithe d’argent? Un agent utilisé pour neutraliser notamment les bactéries mais qui n’est pas sans risques pour la santé.

« Le risque de porter ces masques n’est pas inexistant », explique à Reporterre une chercheuse spécialiste en nanotechnologies à l’université d’Aveiro, au Portugal.

« Par ailleurs, on a ici un haut niveau d’exposition, avec une durée de contact et d’inhalation longue (8 heures quotidiennes) et chronique (quasi tous les jours de la semaine). »

Selon une étude menée par l’Université de Rouen, « l’argent ionique est, selon certains auteurs, excrété dans les urines en deux à cinq jours, alors que d’autres chercheurs montrent une bio-accumulation de granules métalliques dans différents organes : le foie, les reins, l’intestin, les glandes surrénales et, dans de rares cas, la moelle épinière ».

LIRE AUSSI : Des classes bondées alors que le gouvernement demande aux étudiants d’être plus responsables

Sur les réseaux sociaux, Les Stylos Rouges, un collectif d’enseignants visant à faire entendre les revendications des personnels de terrain de l’éducation nationale, annonce qu’il portera plainte pour empoisonnement.

« Ni dispositif médical, ni équipement de protection »

Pourquoi l’Education Nationale a fourni de tels masques aux enseignants qui doivent de surcroit les porter pendant au moins 8 heures par jour ? Surtout que la marque DIM indique que ces masques ne sont « ni un dispositif médical au sens du règlement (UE) 2 017/745 (masques chirurgicaux) ni un équipement de protection individuelle au sens du règlement (UE) 2 016/425 (masques filtrants de type FFP2) ».

En Belgique, trois entreprises de textiles ont déjà alerté sur des masques similaires produits par une firme luxembourgeoise. Dans un communiqué, elles ont estimé que ces « nanoparticules d’argent […] sont si petites qu’elles peuvent pénétrer dans des parties du corps et des cellules où elles n’ont normalement pas leur place ».

L’Agence européenne des Produits chimiques a également décrit la zéolithe d’argent comme « très toxique pour les organismes aquatiques » et entraînant « des effets néfastes à long terme susceptibles de nuire à la fertilité ».

LIRE AUSSI : Covid-19. Une étude sur 500 000 patients révèle que les enfants sont la clé de la propagation du virus

Macron ne les a pas supportés

Emmanuel Macron en visite dans un lycée à Clermont-Ferrand avait rapidement toussé après avoir porté un masque DIM fourni aux enseignants. Le Président de la République avait pendant quelques minutes découvert la vie d’un enseignant qui s’exprime devant des élèves avec un masque sur la bouche de mauvaise qualité.

LIRE AUSSI : Couvre feu ou confinement : à quoi Macron va manger les français

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. À échelle nanométrique, l’ argent a des propriétés particulières, biocides notamment, (nanoargent désinfectant). Les nanopoudres d’argent sur les revêtements de matériaux des conduits aérauliques, filtres des climatiseurs … procurent une propriété antibactérienne ou antifongique. Les données concernant la toxicité des nanoproduits sont encore parcellaires : l’intensité du relargage constitue un élément essentiel du risque des nanomatériaux et, ici l’exposition dans les masques respiratoires semble longue, donc assez préoccupante si ce zéolithe d’argent se trouve sous forme de nanoparticules :  » La prévention des risques professionnels des nanomatériaux  » : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-nanomateriaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Couvre feu ou confinement : à quoi Macron va manger les français

En Afghanistan, l’épidémie de Covid-19 provoque des pénuries alimentaires