Confrontation filmée entre des F-16 grecs et turcs en Méditerranée

Les tensions entre la Grèce et la Turquie s’intensifient en mer Méditerranée. Le Ministère turc de la Défense nationale (MSB) signale une confrontation aérienne entre plusieurs avions de chasse.

La Turquie rapporte que six avions F-16 grecs ont été interceptés par des avions de chasse des Forces aériennes turques (THK) alors qu’ils s’approchaient de la région de navigation d’un bateau turc.

« Six avions F-16 s’étant envolés de l’île de Crète et se dirigeant vers l’Administration chypriote grecque (ACG) ont été détectés hier par les systèmes radar des Forces aériennes turques », selon le communiqué publié sur le site Web du ministère.

« Les avions F-16 des Forces aériennes turques ont empêché [la progression] d’un trafic militaire [aérien] à l’approche de la région déclarée par Navtex dans le sud-ouest de l’île de Chypre, par l’obtention d’une identification visuelle et le blocage dudit trafic militaire. Les avions ont été identifiés comme appartenant à la Grèce, et ils ont été exclus de la région ».

« Nos forces navales et aériennes continuent d’œuvrer avec une détermination sans borne, afin de protéger nos droits, nos rapports et nos intérêts en Méditerranée orientale », a noté le Ministère de la Défense turc sur son site Internet.

L’aviation, principale faiblesse de l’armée turque

La France a envoyé plusieurs avions Rafale pour soutenir l’armée grecque en Méditerranée orientale. Un appui aérien important pour Athènes alors que les tensions avec Ankara atteignent un pic inédit.

LIRE AUSSI : Emmanuel Macron renforce la présence militaire en Méditerranée face à la Turquie

Les principaux pays de l’OTAN ont déjà commencé à recevoir des avions de cinquième génération, tandis que d’autres, comme la France et l’Allemagne, ont préféré voler temporairement avec des avions de 4,5 génération avant d’accéder directement à la sixième génération dans les décennies à venir. 

Dans ce contexte, la Turquie est en grave difficulté. Son exclusion du consortium F-35 suite à son achat du système de défense antiaérienne et antimissile mobile russe, S400, a gravement altéré les plans de puissance d’Ankara.

La Turquie avait décidé d’acheter plus de 100 avions de chasse américains jusqu’à la mise en service de son propre chasseur furtif, Milli Muharip Uçak. Mais les désaccords avec Washington et un problème de moteur pour son propre appareil pourraient priver l’armée de l’air turque d’avions de pointe pendant au moins une décennie et peut-être même plus.

Les F-16 de quatrième génération continueront de former l’épine dorsale de la puissance aérienne turque dans les années 2020, marquant un handicap par rapport aux autres grandes puissances.

Puissance turque en Méditerranée

Le projet de mini-porte-avions turc, Anadolu , qui devrait voir le jour en 2021, pourrait rester mort-né en l’absence d’un achat de la variante F-35B à décollage court / atterrissage vertical du Joint Strike Fighter. 

« Le F-35B reste la seule alternative en série pour former une aile aérienne pour TCG Anadolu. En l’absence d’une telle capacité, la Turquie n’aura qu’un navire d’assaut amphibie et non un mini-porte-avions », indiquent les spécialistes.

Avec le F-35B à décollage court / atterrissage vertical du Joint Strike Fighter, la Turquie aurait eu la capacité d’exporter sa puissance aérienne au bord de son navire de guerre. La trajectoire de la campagne militaire en Libye aurait pu prendre une trajectoire radicalement différente si la Turquie avait possédé une telle capacité de frappe.

Dans l’ensemble, le secteur de la défense turque en plein essor a fait des « miracles » avec des systèmes sans pilote, drones, cependant, le secteur des avions pilotés devrait être paralysé pendant une dizaine d’années. Cette situation réjouit ses principaux rivaux du moment, notamment la France et les Emirats arabes unis qui s’opposent dans des théâtres d’opérations comme la Libye et la Méditerranée orientale.

LIRE AUSSI : La France perd son pari en Libye face à la Turquie

L’opération séduction de la Fédération Nationale des Chasseurs fait un flop

cochon transhumanisme elon msuk

Transhumanisme. Elon Musk teste une puce dans le cerveau d’un cochon