in , ,

Des espions russes ciblent la recherche sur le vaccin contre le Covid-19


Les espions russes ciblent des organisations qui tentent de développer un vaccin contre le coronavirus au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada, ont averti des services de sécurité internationaux.

Le National Cyber ​​Security Center (NCSC) du Royaume-Uni a déclaré que les pirates informatiques font « presque certainement partie des services de renseignement russes ».

Le NCSC n’a pas précisé quelles organisations avaient été ciblées ni si des informations avaient été volées. Mais il a déclaré que la recherche sur les vaccins n’avait pas été entravée par les pirates.

La Russie nie toute responsabilité.

« Nous ne savons pas qui a pu pirater des sociétés pharmaceutiques et des centres de recherche en Grande-Bretagne. Nous pouvons dire une chose – la Russie n’a rien à voir avec ces tentatives », a déclaré Dmitry Peskov, porte-parole du président Poutine, selon à l’agence de presse Tass.

L’avertissement a été publié par un groupe international de services de sécurité:

  • le NCSC britannique
  • le Centre canadien de la sécurité des communications (CST)
  • le Département de la sécurité intérieure des États-Unis (DHS) Cyber-security Infrastructure Security Agency (CISA)
  • la US National Security Agency (NSA)

Un expert a déclaré qu’il était « plausible » que, malgré les démentis du Kremlin, des espions russes aient été impliqués.

« Habituellement, les services de sécurité prennent des précautions s’ils pensent qu’il y a un doute ».

« Cozy Bear [le groupe nommé] a été impliqué dans des cyberattaques et a laissé une trace, et il existe des liens assez bons avec l’État russe lui-même. »

Les agences du Royaume-Uni, des États-Unis et du Canada ont déclaré que les espions russes avaient exploité les failles logicielles pour accéder aux systèmes informatiques vulnérables et avaient utilisé des logiciels malveillants appelés WellMess et WellMail pour télécharger des fichiers à partir de machines infectées.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En Bretagne, le taux de propagation du Covid-19 explose à 2.62

Un Haut diplomate américain accuse l’Union Européenne de favoriser le camp du maréchal Haftar en Libye