in ,

Donald Trump au sujet du climat : « Ça va finir par se refroidir »


Donald Trump a de nouveau choqué le monde en tenant des propos climato-sceptiques alors que des incendies géants ravagent la Californie.

Plusieurs hauts responsables californiens ont confronté Donald Trump au sujet de son déni du réchauffement climatique alors que des incendies font rage sur la côte ouest américaine. Le président a rejeté leurs préoccupations et a exprimé son scepticisme quant aux conclusions des scientifiques qui ont conclu que la Terre se réchauffe.

« Ça va finir par se refroidir », a déclaré Donald Trump en réponse au secrétaire californien aux ressources naturelles, Wade Crawfoot, qui a pressé le président de reconnaître que la végétation sauvage n’est pas la seule responsable des incendies géants.

« J’aimerais que la science soit d’accord avec vous », a répondu M. Crawfoot, puis le président a répondu : « Je ne pense pas que la science le sache, en fait ».

Les scientifiques sont d’accord pour affirmer que la Terre se réchauffe rapidement et que l’humain joue un rôle majeur dans ce dérèglement climatique. Les feux de forêt qui ravagent les villes et les villages de la côte ouest ont relancé le débat sur l’écologie outre-Atlantique.

Plus tôt dans la journée, le gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, a demandé au président de « respecter » leur différence d’opinion sur le changement climatique, tout en parlant de son rôle dans l' »exacerbation » des incendies.

M. Trump s’est rendu en Californie lundi, alors que l’État est aux prises avec la pire saison d’incendies jamais enregistrée, des semaines après avoir battu des records de chaleur dans tout l’État.

LIRE AUSSI : Si Trump n’est pas réélu, tout n’est pas perdu pour remettre les Etats-Unis sur les rails de l’Accord de Paris

Likez notre page facebook!

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des policiers arrachent la caméra d’un gilet jaune et le violentent | VIDÉO

Aurélien Barrau sur le climat : « On n’arrête pas un missile atomique avec un matelas en mousse »