in , ,

Crise financière. Les bourses européennes plongent, le CAC40 réalise la pire chute de son histoire (-12,28%) !


Les bourses de Paris et de Francfort ont connu leur pire chute de leur histoire. L’annonce officielle de la pandémie de coronavirus par l’OMS, les mesures sanitaires hallucinantes de Donald Trump visant l’Europe, la guerre du pétrole entre la Russie et l’OPEP et enfin le manque de manœuvre de la BCE ont provoqué un krach historique des bourses européennes.

A la fin de la journée de jeudi 12 mars, le CAC40 s’est effondré à 4.044 points, soit -12.28% , la plus forte baisse de son histoire. La bourse de Francfort a dévissé de -12,24%, la pire chute depuis 1989, celle de Londres a connu sa pire séance depuis octobre 1987 (-9,81%), et la Bourse de Milan a terminé la journée à -16,92%, soit sa pire chute également.

LIRE AUSSI : Gaël Giraud : “Ce gouvernement préfère défendre les intérêts économiques de court terme plutôt que la vie des Français”

Selon les experts financiers, les mesures sanitaires de Donald Trump annoncées hier soir sont les principales responsables de cette chute historique. Le Président américain a déclaré que les citoyens européens de l’espace Schengen étaient interdits de voyager vers les Etats-Unis. Une mesure jugée catastrophique par les marchés financiers.

« Les restrictions de voyage sont synonymes de ralentissement de l’activité économique mondiale, donc si vous avez besoin de plus d’amadouer pour vendre … après un signal massivement négatif du commerce sur les marchés américains, il vient de tomber sur vos genoux », a déclaré Stephen Innes d’AxiCorp.

Les marchés ont connu des pertes importantes notamment celles qui sont touchées directement par les mesures américaines. Europcar a perdu 29,07%, Accor 13,51% et Air France 12,69%. Airbus perd 16,73%, Safran 19,85% et Dassault Aviation 11,43%.

A cela s’ajoute le refus de la Banque Centrale Européenne de baisser les taux alors qu’ils sont très attendus après la baisse de 50 points de base de la FED la semaine dernière. Christine Lagarde a tout de même annoncé 120 milliards d’euros de rachats d’actifs supplémentaires cette année et l’allègement temporaire des obligations imposées aux banques en matière de capital.

LIRE AUSSI : Christine Lagarde (BCE) : « L’Europe pourrait connaître un scénario comme celui de la grande crise financière de 2008 »

Renault, Peugeot et Bouygues souffrent des mesures « trop timides » de la BCE avec respectivement des pertes de 21,94%, 18,02% et 17,31% . Idem pour les banques comme Natixis, la Société Générale et le Crédit Agricole qui perdent 21,01%, 17,14% et 16,49%.

La crise sanitaire et financière s’accompagne d’une guerre des prix entre l’OPEP et la Russie qui plombe le marché pétrolier. Les nouvelles baisses des prix des alliés de l’Arabie saoudite ont provoqué une nouvelle baisse du prix du baril de pétrole, -5,81% à 33,71 dollars. L’entreprise Total, plus grande compagnie pétrolière française, a chuté de -14,81%.

LIRE AUSSI : Le pétrole s’effondre, le CAC40 plonge, les banques avec : la Russie et l’Arabie Saoudite poussent le monde au bord du chaos

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un officiel chinois accuse l’armée américaine d’avoir déclenché l’épidémie de coronavirus

Le coronavirus peut vivre dans l’air pendant plusieurs heures (experts américains)