in ,

? Centrale nucléaire de Tchernobyl – L’incendie géant est à 2 km de l’usine « stockant les déchets les plus radioactifs »


Des incendies de forêt qui brûlent depuis plusieurs jours dans le nord de l’Ukraine ne se trouvent plus qu’à quelques kilomètres de la centrale nucléaire abandonnée de Tchernobyl, selon des rapports.

En rouge : étendue approximative de l’incendie et les zones du sarcophage et des déchets nucléaires

Yaroslav Emelianenko, observateur sur les lieux, a déclaré que les flammes avaient atteint la ville abandonnée de Pripyat, qui desservait l’usine. L’incendie est désormais à seulement 2 km des installations où les déchets les plus dangereux de l’usine sont stockés.

« Le tour-opérateur de Tchernobyl affirme que les incendies de forêt ont atteint la ville fantôme de Pripyat et se trouvent à 2 km d’une installation «stockant les déchets les plus radioactifs de toute la zone de Tchernobyl». Le gouvernement est soit mal informé, soit dissimule les choses « comme en 1986″ ».

Selon l’ONG Greenpeace, les incendies sont bien plus importants que les autorités ukrainiennes ont annoncé. La branche russe de l’ONG, citée par Reuters, a déclaré que le plus grand incendie couvrait 34 000 hectares, tandis qu’un deuxième incendie à seulement un kilomètre de l’ancienne usine faisait 12 000 hectares.

« Les incendies de forêt près de la centrale nucléaire de Tchernobyl qui brûlent depuis le 3 avril sont déjà devenus les plus importants de toute l’existence de cette zone d’exclusion. Ces incendies sont extrêmement dangereux car les radionucléides situés dans les couches supérieures du sol peuvent être libérés dans l’air », a écrit l’ONG sur son Twitter.

Coupe-feu autour de l’usine

La police a déclaré que l’incendie brûlait depuis le week-end du 4 avril, après qu’un homme a mis le feu à de l’herbe sèche près de la zone d’exclusion. L’incendie s’est depuis rapproché de la centrale nucléaire.

Plus de 300 pompiers, six hélicoptères et des avions tentent d’éteindre l’incendie depuis les airs. L’armée ukrainienne a été appelée en renfort pour soutenir l’action des soldats du feu.

Kateryna Pavlova, chef par intérim de l’Agence d’État ukrainienne sur la gestion des zones d’exclusion, a déclaré à l’agence de presse Associated Press qu’elle « ne peut pas dire que l’incendie est contenu ».

« Nous avons travaillé toute la nuit, à creuser des pare-feu autour de l’usine pour la protéger du feu », a-t-elle déclaré.

Le 5 avril, Yegor Firsov, chef par intérim du service public d’inspection écologique de l’Ukraine, a déclaré dans un message sur Facebook que les niveaux de rayonnement dans la région avaient augmenté considérablement au-dessus de la normale.

Les responsables gouvernementaux ont par la suite rejeté cette conclusion et déclaré que les niveaux dans la région étaient «dans les limites normales». M. Firsov a également retiré ses remarques.

Selon le « Centre scientifique et technique d’État pour la sûreté nucléaire et radiologique » (SSTC NRS), a prévu un changement de direction des vents qui pourraient déplacer, dans les prochaines heures, « des masses d’air potentiellement contaminées » vers la capitale Kiev.

La centrale nucléaire de Tchernobyl et la ville voisine de Pripyat ont été abandonnées depuis 1986, lorsque le réacteur n ° 4 de la centrale a explosé. L’explosion a envoyé un nuage de retombées radioactives dans une grande partie de l’Europe, la zone autour de l’usine étant la plus touchée.

Il est interdit aux gens de vivre à moins de 30 kilomètres de la centrale. Les trois autres réacteurs de Tchernobyl ont continué de produire de l’électricité jusqu’à la fermeture définitive de la centrale en 2000.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chine. Un McDonald’s refuse de servir les personnes de couleur noire, accusées d’être porteuses du coronavirus

Clément Viktorovitch décrypte le discours d’Emmanuel Macron