in

Bordeaux : la mairie impose un prix de stationnement en fonction des revenus


pierre hurmic

Bordeaux fait parler d’elle, après l’élection de Pierre Hurmic. Le nouveau maire EELV veut instaurer une politique plus solidaire et respectueuse de l’environnement.

La mairie de Bordeaux fait partie des villes ayant viré au vert lors des dernières municipales. L’une des promesses de campagne de Pierre Hurmic était l’instauration d’une tarification « sociale et solidaire ». La municipalité a commencé à plancher sur la question par l’élaboration d’une grille de stationnement avec un prix qui serait fonction des quartiers et des revenus.

L’ambition première de la mairie est de réduire au maximum l’utilisation de l’automobile, motivation inscrite dans le dispositif « Bordeaux ma carte », ceci afin de favoriser le recours au vélo.

Didier Jeanjean, adjoint au maire chargé de la nature en ville et des quartiers apaisés, explique à Sud Ouest :

« Dans un quartier où le stationnement est gratuit, on considère que 6 à 10% de la circulation est constituée de véhicules en recherche de place. Quand vous avez des zones de stationnement gratuites dans un secteur de la ville, vous générez automatiquement des flux de circulation. Si vous enlevez ce trafic, vous faites naturellement de la place aux autres mobilités, comme le vélo. »

Ce programme allouerait aux résidents et aux professionnels des tarifs préférentiels. L’effort de la ville est salutaire pour la cohésion sociale et s’inscrit dans un mouvement de solidarité active. L’accessibilité des transports en commun pour tous permet que tout le monde puisse travailler et ne soit pas pénalisé par le poids du tarif des transports.

Bordeaux n’est pas la seule à entamer un virage vert, d’autres municipalités s’y mettent. Par exemple, Lyon met en place la piétonisation au-delà de l’hypercentre et double le budget pour les transports en commun. A Montpellier aussi, le maire, Michaël Delafosse, a présenté publiquement son projet de gratuité des transports en commun pour les habitants de Montpellier Métropole Méditerranée.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un millier d’enfants ont dormi à la rue la veille de la rentrée scolaire (associations)

Deux français sur trois sont opposés à la 5G