Pr Eric Caumes au Sénat : « Le pass vaccinal ne sert à rien, sauf pour les personnes à risque. »

Lors d’une table ronde au Sénat, Eric Caumes, spécialiste en pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique, a dénoncé un pass vaccinal qui « ne sert à rien ».

Sommaire

Eric Caumes : « Le pass vaccinal ne sert à rien »

Le Professeur Eric Caumes était interrogé dans le cadre d’une table ronde intitulée « Le variant Omicron, et après ? » organisée par la Mission d’Information sur le Confinement.

L’infectiologue n’est pas allé par quatre chemins lorsqu’il a fallu critiquer le pass vaccinal imposé par le gouvernement depuis début 2022.

« Le pass vaccinal ne sert à rien, sauf pour les personnes à risque », a expliqué le Professeur Éric Caumes.

Eric Caumes : le pass vaccinal n’est « ni de la médecine, ni de la santé publique »

Eric Caumes a critiqué à plusieurs reprises le pass vaccinal dans les médias en évoquant un instrument qui n’a rien à voir avec la médecine.

 «D’un point de vue épidémiologie, santé publique, médical, c’est clairement une erreur», expliquait l’infectiologue le 14 janvier 2022 sur Europe 1.

«C’est un marqueur d’affichage et surtout de clivage, (mais ce n’est) ni de la médecine, ni de la santé publique», tranche l’infectiologue.

eric caumes pass vaccinal sert à rien Covid-19 coronavirus
Eric Caumes critique le pass vaccinal (Europe 1)

Eric Caumes sur le coronavirus appelé grippe russe en 1889

Eric Caumes a fait un rappel historique sur le coronavirus OC43 avec lequel nous vivons depuis la fin du 19ème siècle. Selon l’infectiologue, lors de la première vague de l’hiver 1889, 500 français mourraient chaque jour à Paris.

« Il y a déjà eu, très certainement, une épidémie de coronavirus, en 1890. Elle a été appelée grippe russe. »

Les vagues épidémiques se sont au fur et à mesure espacées, tuant de moins en moins de personnes, jusqu’à devenir une maladie avec laquelle les enfants s’immunisent très jeune. Il reste tout de même des cas graves isolés.

Eric Caumes : « La médecine n’est pas une science »

Le spécialiste des infections a plaidé pour revoir la formation des médecins. Il a dénoncé une médecine où l’on n’écoute pas les patients mais où l’on utilise des algorithmes.

« Oui, il faut revoir la formation des médecins. On ne forme plus des humanistes, on forme des scientifiques. »

« La médecine n’est pas une science, c’est un art qui se sert de la science et de la technique », a expliqué Eric Caumes.

Le Professeur a déploré la fin du dialogue médecin – malade qui était jusqu’à peu la pierre angulaire de la prise en charge des patients.

Le gouvernement Macron maintient le pass vaccinal

Malgré la vague d’immunisation obtenue grâce au variant Omicron, le gouvernement français a décidé de maintenir le pass vaccinal. Une décision critiquée par de nombreux spécialistes comme par les citoyens qui ne comprennent rien à la politique sanitaire menée par Emmanuel Macron.

A part quelques exceptions, tous les pays à travers le monde ont décidé de lever les restrictions sanitaires. Le Danemark, la Suède, l’Angleterre et d’autres pays européens ont décidé de supprimer toutes (ou une grande partie) des mesures liées au Covid-19.

En France, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le pass vaccinal pourrait être supprimé d’ici fin mars. Des élus de l’opposition ont dénoncé une manœuvre politique visant à influencer les élections présidentielles.

LIRE AUSSI : Le risque de mourir d’Omicron quand on a moins de 60 ans (sans comorbidité) est de 0%

convoi de la liberté répression policière paris

Convoi de la Liberté : les images choquantes de la répression policière à Paris

chien robot pour surveiller la frontière anti migrant USA Mexique Ghost Robotics

« Fido » le chien robot pour surveiller la frontière américaine