Le risque de mourir d’Omicron quand on a moins de 60 ans (sans comorbidité) est de 0% (DREES)

La chaine LCI a diffusé les résultats de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques sur les risques de décès hospitalier chez les personnes atteintes par Omicron.

Sommaire

La DREES évoque 0% de morts chez les moins de 60 ans

Si tout le monde savait qu’Omicron était le variant de la Covid-19 le moins léthal, les résultats du DREES montrent qu’il ne tue (presque) pas les personnes de moins de 60 ans sans comorbidité.

  • 0% des -60 ans morts du Covid-19 (Omicron)
  • 0,8% des 60 à 79 ans morts d’Omicron
  • 5% des 80 ans et + morts d’Omicron

Les restrictions sanitaires de plus en plus critiquées

Les résultats de ce rapport très sérieux questionnent sur le maintien du pass vaccinal, de la vaccination des personnes de moins de 60 ans (sans comorbidité), du port du masque pour les enfants à l’école et d’autres mesures que d’autres pays ont déjà supprimées.

Le Ministre de la Santé, Olivier Véran, continue de maintenir la même politique sanitaire malgré les critiques sur les restrictions. Une nouvelle mesure du Ministère de la Santé empêche désormais les personnes n’ayant pas reçu une dose de vaccin d’obtenir un  certificat de rétablissement même si elles ont été contaminées récemment.

« Véran agite le pass vaccinal comme une récompense, alors que ce truc est initialement supposé nous « protéger ». Pas nous punir ou nous récompenser au bon vouloir de Monseigneur. Ces gens ont trop de pouvoir entre les mains et ils en font n’importe quoi », peut-on lire sur Twitter.

« On se croirait vraiment dans un marché aux puces, où tout se fait à la tête du client, au petit bonheur la chance, où le prix de la casserole c’est 5 euros puis finalement tu négocies t’en as deux puis tu termines avec toute la batterie pour 2 euros. La médecine en 2021 ! », écrit un autre internaute en colère après ces modifications sans aucune justification scientifique.

Le pass vaccinal de millions de français désactivé le lendemain de la Saint-Valentin

Selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, « entre trois et cinq millions de français pourraient voir le QR Code de leur pass vaccinal désactivé le 15 février 2022. Cette désactivation pourrait relancer les manifestations contre le pass vaccinal.

Les restaurateurs pourront tout de même profiter du portefeuille de ces futurs parias de la société étant donné que le pass vaccinal ne sera désactivé que le lendemain de la Saint-Valentin.

Un convoi de la Liberté made in France pour bloquer Paris

Un « convoi de la liberté » s’organise sur les réseaux sociaux pour bloquer Paris à partir du 11 février pour protester contre le Pass Vaccinal. Déjà plus de 215 000 personnes ont rejoint le groupe Facebook dédié à l’organisation de la manifestation.

Face à cette menace, Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur, a fait savoir sur BFM TV que l’appareil répressif userait de la plus grande sévérité.

« Les gendarmes sont très mobilisés, nous prendrons nos responsabilités pour ne jamais laisser entraver la liberté de circulation ». Le cas échéant, « la réponse de l’État sera extrêmement ferme », a-t-il prévenu.

Un coup de poker pour le gouvernement qui sait qu’il sera difficile de maintenir ces mesures restrictives en cas de crise sachant qu’une grande partie des pays européens ont décidé de mettre fin au pass sanitaire / vaccinal après la vague Omicron.

vieux métiers effondrement économique au Liban métiers disparus Beyrouth collapsologie Tripoli krash économique

L’effondrement économique au Liban fait redécouvrir des métiers disparus

Covid-19 Pas de vaccin pour les enfants 5 à 11 ans Suède Pass vaccinal restrictions sanitaires mesures

Covid-19 : Pas de vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans en Suède