in

Pablo Servigne, Gaël Giraud, Juliette Binoche et Valérie Cabanès vont rencontrer le Pape François

Parce que l’union fait la force, des personnalités françaises reconnues pour leur combat en faveur de l’environnement vont à la rencontre du Pape François. La lutte écologiste cherche des passerelles entre le monde religieux et le profane.

Le Vatican voit vert début septembre

Le Pape se met au vert le 3 septembre prochain en rencontrant une quinzaine de personnalités influentes pour la cause environnementale à l’image de Pablo Servigne, fondateur de la collapsologie, Valérie Cabanès, juriste engagée pour la reconnaissance d’un “écocide” ou l’actrice Juliette Binoche.

Des acteurs religieux défendant la planète seront également au rendez-vous comme l’économiste et prêtre Jésuite Gaël Giraud ou Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France.

Laudato si’ et sa réception chez les croyants et profanes

Le Pape François avait déjà mentionné son envie de s’inscrire dans un mouvement de protection environnementale dans son encyclique Laudato si’ écrit en 2015 et intitulé “Sur la sauvegarde de la maison commune”. Le Pape met en exergue la question de la sauvegarde de la Création au sens large en insistant sur la redéfinition de nos liens avec l’environnement et de la société en générale.

Ce texte a été perçu comme étant primordial et pourtant davantage considéré par les non croyants que les croyants.

Cette réunion sera justement l’occasion d’aborder les répercussions de cet écrit. Elle vise aussi à échanger les points de vue, les angles d’approches et les méthodes afin d’élaborer concrètement des projets en faveur de l’environnement et du lien social pour l’avenir.

D’autres démarches inter-religieuses dans le monde


Cette initiative intervient alors qu’en parallèle l’Université de Georgetown à Washington aux États-Unis va mettre en place un centre de justice environnementale sous la direction de l’économiste Gaël Giraud. Ce centre de recherches interdisciplinaires fera se rencontrer des clercs, des laïcs, des universitaires et des activistes écologistes qui seront également appelés à des missions de conseil auprès de gouvernements.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Transhumanisme. Elon Musk teste une puce dans la tête d’un cochon

    La députée Danièle Obono caricaturée en esclave collier de fer au cou par Valeurs Actuelles