in

De plus en plus de maires annoncent la fermeture des écoles jusqu’à septembre


Après les révélations sur l’avis défavorable du Conseil scientifique quant à la réouverture des écoles le 11 mai, de nombreuses mairies ont pris des arrêtés municipaux afin de garder fermé les établissements scolaires jusqu’à septembre.

A Courcelles-lès-Gisors, village de 860 habitants, dans l’Oise, l’école publique ne reprendra pas avant septembre. La mairie a fait savoir que face « au risque sanitaire encore très présent, l’école sera fermée jusqu’au 31/08/2020 ».

Dans ce village du Vexin, la protection des habitants est une priorité. La mairie s’était déjà distinguée en distribuant plus de 5 000 équipements aux personnels de santé.

Le maire Alain Frigiotti a fait savoir que même si la Préfecture l’obligeait, les écoles ne pourraient pas rouvrir puisque la cantine, le périscolaire et le centre de loisirs seront fermés.

D’autres villes ont mis en place des mesures exceptionnelles comme à Hautmont ou Saulce-sur-Rhône, où les maires ont pris des arrêtes municipaux pour interdire l’ouverture des écoles tant que les mesures sanitaires ne sont pas respectées.

« Les bâtiments publics abritant les écoles et le restaurant scolaire ne rouvriront pas jusqu’à nouvel ordre », a expliqué le maire Henri Fauqué de Saulce-sur-Rhône.

Plusieurs communes dans l’Hérault, comme Montpellier ou encore Lattes, ont également critiqué la réouverture précoce des écoles.

« Nous n’avons pas de masques, ni de tests, ni de protocole, je considère donc qu’il est dangereux de rouvrir les écoles et les crèches tant que nous n’avons pas de protocole »

 « Je n’ai pas le droit de garder les écoles fermées, cela dépend de l’Education nationale, mais j’utilise mon droit de parole pour expliquer qu’il y a des risques et la balance risque/bénéfice pour un mois d’école pour moi, elle est démesurée », a déclaré le maire de Montpellier, Philippe Saurel.

Face aux nombreuses critiques des maires, des parents ainsi que des professeurs, l’Elysée a indiqué dans un communiqué que le retour de l’école se fera sur la base du volontariat.

Le gouvernement est accusé de ne pas avoir suivi les conseils du Conseil scientifique qui avait donné un avis défavorable à la réouverture des écoles. L’Inserm, institut spécialisé dans la recherche médicale, avait également conseillé de garder les écoles fermées après le déconfinement pour éviter une deuxième vague épidémique.

Au Japon, les écoles ont été rouvertes seulement quelques jours. Plusieurs régions ont décidé de les refermer suite à une augmentation des cas de Covid-19. Le pays est depuis plusieurs semaines en proie à une seconde vague de coronavirus.

Au Royaume-Uni, des médecins ont alerté quant à une forte augmentation du nombre d’enfants admis en soins intensifs suite à un grave « syndrome inflammatoire » qui pourrait être lié au coronavirus. Ces informations ont été révélées alors que le gouvernement britannique a annoncé que les établissements scolaires pourraient rouvrir en juin.

Vous restez encore un peu?

Issues.fr vous remercie, vous êtes toujours plus nombreux à nous lire et votre fidélité nous réjouit. Pour maintenir notre travail, garder notre liberté critique et surtout vous proposer toujours plus de contenus de qualité, des articles détaillés et des vidéos inédites, nous avons besoin de vous.

Votre soutien nous garantit de poursuivre notre quête d’exigence journalistique et d’élargir notre champ d’investigation. Il est essentiel de continuer à s’interroger et à échanger. Chaque contribution est précieuse!

Pour faire un don, même 1 euro, c’est ici : https://en.tipeee.com/issuesfr/

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Covid-19. Des médecins alertent sur une forte augmentation du nombre d’enfants admis en soins intensifs

La population de Stockholm pourrait atteindre l’immunité collective en mai