in

Clusters dans l’Oise. Florence Parly obligée d’avouer qu’elle a menti, les militaires revenant de Wuhan n’ont pas été testés


Le sénateur LR de l’Oise, Olivier Paccaud, a profité de la commission d’enquête sur la gestion de l’épidémie de Covid-19 pour questionner la Ministre de la Défense, Florence Parly, sur la gestion sanitaire des militaires revenus de Wuhan.

Les militaires de la base aérienne de Creil pourraient bien être « la source de contamination » de plusieurs foyers épidémiques dans l’Oise. Les soldats ayant participé à la mission de rapatriement des citoyens français à Wuhan n’ont pas été testés ni confinés tout comme leur famille.

« Maintenez-vous que ces personnels ont été testés et confinés. N’y a-t-il pas eu négligence dans la façon dont ces militaires ont été traités à leur retour de Wuhan » interroge Olivier Paccaud.

Face à plusieurs témoignages recueillis par le sénateur, Florence Parly a dû reconnaître que les militaires n’ont pas été testés à leur retour de Wuhan contrairement à ce qu’elle avait dit sur le plateau de France 2.

« C’était un raccourci. Ce qui s’est passé, c’est que les équipages ont été soumis à un protocole sanitaire extrêmement strict mais qui en effet ne comprenait pas à l’époque de tests (…) N’étant pas médecin, je vous prie d’excuser le caractère un peu raccourci de ma formule » a-t-elle poursuivi évoquant un protocole de surveillance pendant 14 jours.

Les deux premières victimes françaises du coronavirus ont été signalées dans l’Oise. De plus en plus d’habitants sont persuadés que les manquements du Ministère de la Défense en matière de protocole sanitaire sont responsables d’au moins deux clusters dans le département. Les réponses de Florence Parly ne vont surement pas les rassurer.

L’ex-ministre de la Santé, Agnès Buzin, et l’ex-Premier ministre, Edouard Phillipe, sont déjà la cible d’une plainte d’une association de médecins appelée C-19. Les anciens responsables de la crise épidémique sont accusés de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour protéger les français face à la pandémie alors que l’Ambassade française en Chine avait signalé la situation critique plusieurs mois avant l’apparition du virus en France. Les révélations de cette commission d’enquête sur la gestion de la crise sanitaire pourraient bien déboucher sur de nouvelles plaintes.

LIRE AUSSI : Mensonge politique sur le masque : « Cette histoire-là, c’est le sang contaminé puissance 10 »

LIRE AUSSI : Emmanuel Macron à un soignant au sujet de la médaille : « Si vous ne la voulez pas, ne la prenez pas ! »

LIRE AUSSI : Le volte-face de Jérôme Salomon sur l’utilisation des masques

LIRE AUSSI : Un médecin craque après sa journée de travail et interpelle le gouvernement : « Vous êtes la honte de ce pays ! »

LIRE AUSSI : Le chef des urgences de l’hôpital Pompidou : « Que les ministres quand ils ne savent pas se taisent c’est mieux ! »

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO. « Avant on était des utopistes écolos, maintenant on est des Khmers verts » ironise Eric Piolle

Écologie : faut-il interdire les publicités ?