in

Ikea se lance dans la vente de panneaux solaires « clés en main »


ikea panneaux solaires

Ikea innove. Non, il ne s’agit pas d’une armoire à la mode ni de la dernière chaise de cuisine, Solstrale est la nouvelle gamme de panneaux solaires photovoltaïques mis en vente par le célèbre fabricant de meubles suédois.

En collaboration avec Voltalia, distributeur français d’énergie renouvelable, vous pourrez vous procurer des panneaux solaires chez Ikea dès ce mardi à partir de 6990 euros.

L’enseigne réputée dans le monde souhaite faciliter ses clients désireux de se tourner vers un mode de vie plus vert et durable. Afin de coller avec le côté pratique qui a fait son succès, elle valorise l’aspect « clé en main » du projet pour un « parcours d’achat fluide et à un prix compétitif », note Pierre Deyries, directeur du développement durable d’Ikea France.

« Nous menons depuis dix ans une stratégie forte de développement durable. Avec ce service, notre volonté est de pouvoir associer le plus grand nombre de particuliers à cette démarche», insiste-t-il.

Cette offre sera d’abord disponible dans les magasins du sud de la France, puis dans le Nord courant octobre et en Ile-de-France en novembre.

Une visite technique à domicile remboursée en cas d’achat

Les clients potentiels pourront simuler leur projet grâce à un outil en ligne après avoir été aiguillés en magasin ou sur le site. Ensuite, des professionnels de Voltalia prendront le relais.

« Le contact se fera d’abord par visioconférence puis il y aura une visite technique au domicile », explique Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia.

La visite coûte 49 euros, mais pourra être remboursée en cas d’achat ou si la transaction ne peut avoir lieu en raison d’une impossibilité technique.

C’est Voltalia qui se charge de tout après, même la demande de subvention à hauteur de 390 euros/kilowatt. Le DG précise que cet investissement peut être lucratif et se démarque en matière de fiabilité.

Il vous est possible de « consommer ce que vous produisez mais aussi de revendre le surplus », poursuit le DG. « Nous ne sommes pas les seuls à faire cela. Mais lorsqu’on s’adresse à des acteurs comme Ikea et Voltalia, on peut être certains de la fiabilité des offres, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce secteur, indique-t-il. Par ailleurs, grâce à notre activité industrielle, nous traitons des volumes importants qui nous permettent d’obtenir les meilleurs équipements aux meilleurs prix. »

Combien ça coûte?

L’offre Solstrale démarre à 6990 euros pour six panneaux et monte à 7990 euros pour Solstrale Plus. Pour l’heure, sur le marché, les prix varient entre 7000 et 14.000 euros selon le site d’informations EcoInfos – énergies renouvelables.

« Le secteur est immature avec beaucoup de petits acteurs qui n’affichent pas d’entrée les prix. Nous, nous le faisons : les tarifs sont clairs et se situent à des niveaux bas comparés aux autres », insiste Sébastien Clerc.

Un retour sur investissement à partir de six ans

Ikea fournit quelques exemples afin d’aider les particuliers à y voir plus claire. Pour une maison mitoyenne de 100 m² à Lille, consommant 1200 euros (chauffage et eau à gaz), le coût sera de 8900 euros pour neuf panneaux (puissance de la centrale solaire : 2,925 kWc). Le retour sur investissement se fera dans neuf ans et une baisse de la facture estimée à 61 %, soit 732 euros. Pour des pavillons plus grands, à Toulouse par exemple, le retour sur investissement peut être plus rapide, en six ans.

« Nous proposons aussi un service après-vente avec une garantie pièces et main-d’œuvre et une garantie sur les niveaux de production pendant cinq ans, précise Pierre Deyries d’Ikea. Il s’agit d’un investissement important, cela permet ainsi de rassurer les clients. »

Ikea se met à la page et de nombreuses entreprises misent désormais sur des services et produits durables.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une autre famine à venir ? La Chine lutte pour répondre aux besoins alimentaires de base

VIDEO. « Avant on était des utopistes écolos, maintenant on est des Khmers verts » ironise Eric Piolle