Un officier supérieur français soupçonné d’espionnage pour la Russie arrêté

Le gouvernement français enquête sur un officier supérieur de l’armée pour «atteinte à la sécurité», a déclaré le ministre de la Défense, à la suite d’un rapport selon lequel la personne était soupçonnée d’espionnage pour la Russie.

L’homme a été arrêté par l’agence de renseignement française DGSI alors qu’il s’apprêtait à partir pour l’Italie à la fin de ses vacances en France, et est détenu dans une prison de Paris, a déclaré la station de radio Europe 1.

«Ce que je peux confirmer, c’est qu’un officier supérieur fait face à des poursuites judiciaires pour atteinte à la sécurité», a déclaré Florence Parly, Ministre de la Défense.

Une source judiciaire a déclaré que l’officier a été inculpé et emprisonné pour des «renseignements avec une puissance étrangère qui portent atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation».

Selon certaines informations, l’officier était un lieutenant-colonel en poste à l’OTAN en Italie et avait fait l’objet d’une enquête pour suspicion d’espionnage pour la Russie. Il parle russe et a été vu en Italie avec un homme identifié comme un agent du GRU, le service de renseignement militaire russe, selon les rapports. Il est soupçonné d’avoir fourni des documents sensibles aux services de renseignement russes.

Il est poursuivi pour «avoir livré des informations à une puissance étrangère», «collecter des informations portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation en vue de les livrer à une puissance étrangère» et «compromettre le secret de la défense nationale», a indiqué la source.

Le plus haut général américain assure que l’armée ne s’opposera pas à Donald Trump même s’il conteste les résultats électoraux

Thomas Piketty refuse de censurer son livre pour accéder au marché chinois