in

Les experts américains critiquent la gestion de l’épidémie par Donald Trump


La pandémie de coronavirus est loin d’être contenue et pourrait finir par rivaliser avec la grippe de 1918 qui a tué plus de 50 millions de personnes dans le monde, avertissent deux grands experts de la santé.

Le Dr Anthony Fauci, chef de l’Institut national américain pour les allergies et les maladies infectieuses, a déclaré que l’épidémie, qu’il a appelée «la mère de toutes les pandémies», pourrait se répéter si l’on ne fait pas plus pour la contenir, lors d’un événement en ligne avec des étudiants de l’Université de Georgetown à Washington, DC, mardi, a rapporté le Guardian. Fauci a récemment fait l’objet d’une série d’attaques contre sa crédibilité de la part de responsables de la Maison Blanche, dont le président Donald Trump.

Par ailleurs, John M. Barry, professeur de sciences de la santé à l’Université Tulane de la Nouvelle-Orléans et auteur de «La grande grippe: l’histoire de la pandémie la plus meurtrière de l’histoire», a averti que les erreurs commises dans la lutte contre l’épidémie aux États-Unis a permis au virus de se propager, menaçant des vies et perturbant davantage l’économie.

Dans un éditorial du New York Times, Barry note comment, pendant la grippe de 1918, presque toutes les villes ont cessé la plupart de leurs activités.

«La peur et le soin des membres de la famille malades ont fait le reste; l’absentéisme, même dans les industries de guerre, a dépassé 50% et détruit l’économie », a-t-il écrit. 

«De nombreuses villes ont rouvert trop tôt et ont dû fermer une deuxième fois – parfois une troisième fois – et ont fait face à une résistance intense. Mais des vies ont été sauvées. »

Si les États-Unis avaient suivi cette voie, ils fonctionneraient à nouveau à près de 100% à l’heure actuelle, a-t-il écrit. Au lieu de cela, comme quatre anciens chefs de CDC l’ont écrit dans un éditorial du mardi dans le Washington Post, les États-Unis abritent un quart des cas confirmés de COVID-19 dans le monde, bien qu’ils ne représentent que 4,4% de la population mondiale.

Les États-Unis ont enregistré mardi 67 417 nouveaux cas de COVID-19, établissant un autre record pour les cas comptés en une seule journée, selon les données agrégées par l’Université Johns Hopkins. Les USA ont maintenant 3,46 millions de cas confirmés de la maladie mortelle, et 136 940 Américains sont décédés.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La crise post-coronavirus pourrait provoquer des soulèvements populaires dans le monde entier

Chef de l’ONU : « Le moment est venu pour les dirigeants mondiaux de décider. […] Nous sommes au point de rupture. »