Ces rougeurs aux doigts de pied synonymes d’une infection au Covid-19 ?

Avant l’épidémie de coronavirus, le Dr Lindy Fox, dermatologue à San Francisco, voyait quatre ou cinq patients par an souffrant d’engelures – des lésions rouges ou violettes douloureuses qui apparaissent généralement sur les doigts ou les orteils en hiver. Au cours des dernières semaines, elle en a vu des douzaines.

« Tout d’un coup, nous sommes inondés d’orteils », a déclaré le Dr Fox, qui pratique à l’université de Californie, à San Francisco. « J’ai des cliniques remplies de gens qui arrivent avec de nouvelles lésions aux orteils. Et ce ne sont pas des gens qui ont déjà eu des engelures – ils n’ont jamais rien eu de tel ».

Ce n’est pas non plus le moment de l’année pour les engelures, qui sont causées par une inflammation des petits vaisseaux sanguins en réaction au froid ou à l’humidité.

« Habituellement, nous le voyons au cœur de l’hiver », a déclaré le Dr Fox.

Le Dr Fox n’est pas le seul à être inondé de cas. À Boston, le Dr Esther Freeman, directrice de la dermatologie de santé mondiale à l’hôpital général du Massachusetts, a déclaré que sa clinique de télémédecine est également « complètement pleine d’orteils ».

« J’ai dû ajouter des séances cliniques supplémentaires, juste pour m’occuper des consultations des orteils. Les gens sont très inquiets ».

Les lésions apparaissent comme un autre symptôme révélateur de l’infection de coronavirus. Les signes les plus évidents sont une toux sèche et un essoufflement, mais le virus a été associé à une série d’effets inhabituels et divers, comme une confusion mentale et une diminution de l’odorat.

Les autorités sanitaires américaines n’incluent pas les lésions des orteils dans la liste des symptômes du coronavirus, mais certains dermatologues font pression pour un changement, en insistant pour que les orteils dits « Covid » devraient constituer un motif suffisant pour effectuer des tests.

Plusieurs documents médicaux d’Espagne, de Belgique et d’Italie ont décrit une augmentation des plaintes concernant des lésions douloureuses sur les orteils, les talons d’Achille et la plante des pieds des patients ; il n’était pas toujours évident de savoir si les patients étaient infectés, car ils étaient par ailleurs en bonne santé et les tests étaient limités.

La plupart des cas ont été signalés chez des enfants, des adolescents et de jeunes adultes, et certains experts affirment qu’ils pourraient refléter une réponse immunitaire saine au virus.

« Le message le plus important pour le public est de ne pas paniquer – la plupart des patients que nous voyons avec ces lésions se portent extrêmement bien », a déclaré le Dr Freeman.

« Ils présentent ce que nous appelons une évolution clinique bénigne. Ils restent chez eux, ils vont mieux, les lésions aux orteils disparaissent ».

Les scientifiques commencent tout juste à étudier le phénomène, mais jusqu’à présent, les lésions de type engelure semblent signaler, curieusement, une infection bénigne, voire asymptomatique. Elles peuvent également se développer plusieurs semaines après la fin de la phase aiguë d’une infection.

Les patients qui développent des orteils enflés et des lésions rouges et violettes doivent consulter leur médecin traitant ou un dermatologue pour écarter d’autres causes possibles. Mais, selon les experts américains, ils ne doivent pas se rendre aux urgences, où ils risquent d’être exposés au coronavirus ou d’exposer d’autres personnes s’ils sont infectés.

« La bonne nouvelle est que les lésions de type engelure signifient généralement que vous allez vous en sortir », a déclaré le Dr Fox. « C’est généralement un bon signe que votre corps a vu le Covid et y fait une bonne réaction immunitaire ».

Les patients qui présentent des lésions douloureuses sont souvent alarmés. Elles apparaissent le plus souvent sur les orteils, affectant souvent plusieurs orteils sur un ou deux pieds, et les lésions peuvent être extrêmement douloureuses, provoquant une sensation de brûlure ou de démangeaison.

Au début, les orteils semblent enflés et prennent une teinte rougeâtre ; parfois, une partie de l’orteil est enflée, et on peut voir des lésions ou des bosses individuelles. Au fil du temps, les lésions deviennent violettes.

Hannah Spitzer, 20 ans, étudiante en deuxième année au Collège Lafayette, qui termine l’année universitaire à distance chez elle, dans le comté de Westchester, a des lésions sur les dix orteils, si inconfortables – douloureuses le jour, et qui démangent la nuit – qu’elle ne peut rien mettre sur ses pieds, pas même des chaussettes.

La marche est difficile, et elle a du mal à dormir.

« Au début, je pensais que c’était mes chaussures, mais ça a empiré », a déclaré Mme Spitzer. « La plupart de mes orteils sont rouges, gonflés, presque brillants. On dirait des gelures ».

Elle a utilisé de l’hydrocortisone et du Benadryl pour atténuer la gêne, et a déclaré que la glace était également utile. Les médecins affirment que les lésions disparaissent d’elles-mêmes en quelques semaines.

Pour ajouter au mystère, certains adolescents et jeunes adultes présentant des lésions ont été testés négatifs pour le coronavirus.

Le Dr Amy Paller, directrice du département de dermatologie de l’école de médecine Feinberg de l’université Northwestern, a déclaré qu’une explication possible est que ces patients avaient une maladie si bénigne et que la réplication virale était limitée, rendant le virus indétectable.

Une autre possibilité, a-t-elle dit, est que les lésions sont ce qu’on appelle un épiphénomène – un symptôme peut accompagner une maladie sans être lié à la cause. Par exemple, il se peut que davantage de personnes développent les lésions parce qu’elles restent à l’intérieur et se promènent pieds nus plus souvent que d’habitude.

Mais elle a également écarté cette idée comme hautement improbable.

« Je ne pense pas que ce soit ça – je pense que c’est un processus inflammatoire léger qui se manifeste de cette manière », a déclaré le Dr Paller. « C’est un phénomène réel. Nous ne le comprenons pas du tout ».

Mme Spitzer a subi un test peu après avoir développé les lésions, et le résultat a été négatif, mais elle est convaincue que les lésions aux orteils sont une réponse tardive à une infection antérieure qui était si bénigne qu’elle l’a à peine remarquée.

« Je n’ai jamais rien eu de tel », a-t-elle déclaré. « C’est complètement nouveau. »

Un article récent de médecins espagnols, publié dans l’International Journal of Dermatology, a décrit six cas de patients souffrant de lésions aux orteils et a inclus des photos des bosses ressemblant à des engelures que les patients avaient envoyées par e-mail à leur médecin.

La plupart des patients étaient des adolescents ou de jeunes adultes, dont un jeune de 15 ans qui a découvert qu’il souffrait d’une pneumonie du Covid-19 lorsqu’il s’est rendu aux urgences pour se faire soigner les orteils.

Un autre patient était un homme de 91 ans qui avait été hospitalisé avec le coronavirus trois semaines auparavant, et qui s’était rétabli et était rentré chez lui.

Bien que les dermatologues affirment qu’il n’est pas rare que des éruptions cutanées apparaissent en même temps que des infections virales – comme la rougeole ou la varicelle – les lésions aux orteils les ont surpris.

D’autres problèmes comme l’urticaire ont également été liés au coronavirus, mais les orteils (Covid) ont été la manifestation cutanée la plus courante et la plus frappante.

Les patients atteints d’infections virales présentent souvent une éruption cutanée rose et bosselée appelée morbilliforme, ou urticaire, a déclaré le Dr Fox, mais a ajouté que les lésions aux orteils étaient « inattendues ».

Les cas d’orteils représentent la moitié de tous les rapports déposés par les dermatologues du monde entier dans un nouveau registre international lancé par l’Académie américaine de dermatologie, qui suit les complications.

Personne ne sait exactement pourquoi le coronavirus pourrait causer des lésions semblables à des engelures. Une hypothèse est qu’elles sont causées par l’inflammation, une caractéristique importante du Covid-19. L’inflammation est également à l’origine d’un des syndromes les plus graves associés au coronavirus, le syndrome de détresse respiratoire aiguë.

D’autres hypothèses sont que les lésions sont causées par une inflammation des parois des vaisseaux sanguins ou par de petits microcoagulums dans le sang. (La coagulation a été une autre caractéristique de la maladie).

Les lésions observées chez des personnes par ailleurs en bonne santé semblent être distinctes de celles que les médecins voient chez certains patients gravement malades atteints de Covid-19 en soins intensifs, qui sont susceptibles de développer des caillots sanguins.

Certains de ces caillots peuvent être très petits et peuvent bloquer les minuscules vaisseaux des extrémités, provoquant des éruptions sur les orteils, a déclaré le Dr Humberto Choi, pneumologue et médecin de soins intensifs à la Cleveland Clinic.

Certains experts estiment aujourd’hui que l’orteil (Covid) devrait être reconnu comme un motif suffisant pour effectuer des tests, même en l’absence d’autres symptômes.

« Cela devrait être un critère de test, tout comme la perte d’odorat, l’essoufflement et les douleurs thoraciques », a déclaré le Dr Fox.

Plus de 3 millions de personnes au Royaume-Uni souffrent de la faim

Un scientifique sur le point de faire des « découvertes très importantes » sur le Covid-19 tué