in , , ,

Bertrand Badie sur l’Iran : “Ce n’est pas en abattant un homme que l’on change un système”

Bertrand Badie, spécialiste des relations internationales, professeur des universités à Science-Po Paris, revient sur la montée des tensions au Moyen-Orient après l’assassinat du général Soleimani, une des figures les plus importantes de la Révolution islamique iranienne.

Comme nous l’expliquions hier dans notre éditorial sur la situation en Iran, l’élimination de Qassem Soleimani par les Etats-Unis aux abords de l’aéroport de Bagdad pourrait se retourner contre Donald Trump et compliquer un peu plus la stratégie américaine dans la région.

En plus de mettre un coup d’arrêt aux protestations populaires en Irak et en Iran, Washington vient de faciliter Téhéran qui voyait d’un très mauvais œil la présence des troupes occidentales à sa frontière ouest. Hier le parlement irakien a voté l’expulsion des forces américaines et la coalition internationale a annoncé dans le même temps la fin des opérations contre l’organisation djihadiste Etat Islamique.

Le gouvernement de la République islamique a également affirmé qu’il ne se sentait désormais plus tenu par aucune limite « sur le nombre de ses centrifugeuses ».

Donald Trump a menacé Bagdad de “très fortes” sanctions suite au vote du parlement irakien obligeant les troupes américaines à quitter le territoire. L’ambassadeur américain doit rencontrer le Premier ministre Mahdi afin que ce dernier annonce officiellement la décision du parlement irakien et que les Etats-Unis mettent un calendrier de retrait de ses forces armées.

LIRE AUSSI : Face aux Etats-Unis, l’Iran regroupe ses forces et retrouve son unité

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Réforme des retraites : un journaliste de BFM pas très neutre? Séquence incroyable en direct

    Usul réagit au discours des vœux 2020 du Président Macron