Après des propos incitant à «abattre» Greta Thunberg, le président des Amis du Palais de Tokyo limogé

Bernard Chenebault Greta Thunberg

Le président des Amis du Palais de Tokyo a tenu des propos incitant à « abattre » Greta Thunberg sur Facebook. Il a rapidement été démis de ses fonctions par l’association et ses propos ont été condamnés par la direction du Palais de Tokyo.

Le harcèlement et les menaces contre Greta Thunberg continuent sur les réseaux sociaux. Bernard Chenebault, président des Amis du Palais de Tokyo, a tenu des propos extrêmement graves contre la jeune militante écologiste appelant publiquement à son meurtre.

«J’espère qu’un désaxé va l’abattre.»

Bernard Chenebault sur Facebook.

A deux reprises dans les commentaires, Chenebault s’en est pris à Greta Thunberg provoquant l’indignation des internautes. Des propos extrêmement graves qui salissent par la même occasion l’Association des Amis du Palais de Tokyo et le Palais de Tokyo, plus grand centre d’art contemporain d’Europe.

Dimanche matin, à peine 24h après les faits, l’institution parisienne a exprimé sa « stupéfaction » en la personne de sa directrice Emma Lavigne. Le Palais de Tokyo s’est désolidarisé des propos de Chenebault, « formulés à titre personnel » et a indiqué qu’une assemblée générale des Amis du Palais de Tokyo devait se réunir prochainement pour élire un nouveau président.

Face aux menaces judiciaires qui pèsent sur lui, Bernard Chenebault a présenté publiquement ses excuses sur Facebook.

«Bien sûr, je n’appelle aucunement au meurtre de Greta Thunberg et vous prie de croire que, dans le « jeu » de Facebook, mes mots ont totalement dérapé hors de ma pensée et de mon intention. Ces propos personnels n’ont aucun rapport avec l’Association des Amis du Palais de Tokyo, ni avec le Palais de Tokyo, que je regrette d’avoir mis dans l’embarras.»

Mais cette affaire a permis de révéler d’autres propos racistes écrits par Bernard Chenebault sur le réseau social. L’ex-Président des Amis du Palais de Tokyo avait notamment déclaré avoir « horreur de ces races au teint cireux » après son voyage à Jakarta.

«Ben oui, je ne suis pas du tout bien-pensant. J’ai horreur de ces races (oui) au teint cireux. Je suis allé deux fois à Jakarta et j’ai fui en vitesse ce peuple sans saveur.» 

«Avec de telles faces de macaques, peu de chance que des homos soient pris en flagrant délit», écrit sous une image montrant des dirigeants de Brunei…

Les propos racistes de Chenebault ne font que confirmer que le retour du racisme derrière un pseudo combat contre « la bien-pensance » touche toutes les strates de la société. Etrangement ce sont les mêmes qui également s’en prennent au combat contre l’écologie ou encore l’égalité dans notre société.

effondrement de l'economie mondiale Muhammed Ben Salmane

Une guerre Arabie saoudite / Iran provoquerait un « effondrement total de l’économie mondiale », selon Mohammed ben Salmane

usine Lubrizol à Rouen

Incendie de l’usine de Lubrizol : les mesures sanitaires se multiplient