in

En Afghanistan, l’épidémie de Covid-19 provoque des pénuries alimentaires


L’épidémie de Covid-19 en Afghanistan a plongé cinq millions de personnes supplémentaires dans des pénuries alimentaires, aggravant considérablement la situation humanitaire dans un pays déjà en proie à un conflit.

L’arrivée du coronavirus a entraîné un assèchement du marché du travail et une diminution des moyens de subsistance, a averti la branche de l’aide alimentaire des Nations unies.

Le Programme alimentaire mondial a déclaré que le nombre de personnes considérées comme étant touchées par une « grave insécurité alimentaire » avait bondi de 12 millions de personnes au début de l’année à 17 millions aujourd’hui.

La sécheresse, le ralentissement économique, les combats et les déplacements ont déjà mis à rude épreuve les finances de nombreuses familles dans l’un des pays les plus pauvres du monde, et les ont obligées à se battre pour mettre de la nourriture sur la table.

Depuis l’arrivée de Covid-19, les mesures de confinement visant à empêcher la propagation de la maladie ont frappé ceux qui vivent du travail quotidien et du petit commerce. Certaines familles rurales se sont vu refuser du travail pendant la saison critique des récoltes et les agriculteurs ont eu du mal à acheminer leurs produits vers les marchés.

« C’est une augmentation considérable de l’insécurité alimentaire par rapport au début de l’année », a déclaré Parvathy Ramaswami, directeur adjoint du PAM en Afghanistan.

« Nous voyons 5 millions de personnes supplémentaires qui vont passer l’hiver, qui sont les pires mois, et qui ont besoin d’aide ».

La récolte de l’Afghanistan cette année n’a été que légèrement inférieure à la moyenne, mais la nourriture est hors de prix pour beaucoup.

« Les impacts socio-économiques dus à Covid ont été absolument massifs », a déclaré Mme Ramaswami.

« Nos premières projections avant Covid étaient que 12,4 millions de personnes sont dans un état grave d’insécurité alimentaire en Afghanistan. Ces personnes avaient besoin d’aide pour survivre. Puis est arrivé le Covid, et nos évaluations nous ont conduit à inclure 3 millions de personnes supplémentaires dans nos programmes d’assistance. Aujourd’hui, notre analyse récente indique que plus de 17 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire grave ».

Le faible taux de dépistage et l’effondrement du système de santé publique en Afghanistan ont rendu difficile l’évaluation de l’ampleur de la pandémie. Les chiffres officiels, qui font état d’environ 33 000 cas et de 1 500 morts, sont considérés comme un sous-dénombrement important. Pourtant, même là où les infections semblent avoir diminué, comme à Herat, les retombées de l’épidémie continuent de plonger les gens dans la pauvreté.

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Education nationale aurait fourni aux enseignants des masques toxiques pour la santé

« La Ronce » s’attaque aux rayons sucrés pour dénoncer l’utilisation des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles