Un américain sur cinq refuserait d’être vacciné contre le Covid-19

Alors que les chercheurs du monde entier s’efforcent de mettre au point un vaccin contre le coronavirus, un nouveau sondage suggère que seule la moitié des Américains pourrait le prendre.

Les résultats du sondage de l’Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research, publiés mercredi, ont révélé que 31 % des personnes interrogées n’étaient pas sûres de se faire vacciner, tandis qu’une personne sur cinq déclarait qu’elle refuserait.

Parmi les Américains qui disent qu’ils ne se feraient pas vacciner, sept sur dix s’inquiètent des effets secondaires du vaccin.

vaccin coronavirus

Parmi ceux qui veulent se faire vacciner, le sondage AP-NORC a révélé que les principales raisons sont de se protéger, ainsi que leur famille et la communauté.

vaccin coronavirus 1

Le coronavirus est plus dangereux pour les personnes âgées et les personnes de tout âge qui ont des problèmes de santé chroniques tels que le diabète ou les maladies cardiaques. Selon le sondage, 67 % des personnes de 60 ans et plus affirment qu’elles se feraient vacciner, contre 40 % pour les plus jeunes.

Le nombre de décès suggère que les Noirs et les Hispano-Américains sont plus vulnérables au Covid-19, en raison de l’inégalité d’accès aux soins de santé et d’autres facteurs. Pourtant, le sondage a révélé que seuls 25 % des Afro-Américains et 37 % des Hispaniques accepteraient d’être vaccinés, contre 56 % des Blancs.

vaccin coronavirus noir blanc hispaniques

Les divisions politiques observées sur la façon dont le pays rouvre l’économie se reflètent également dans le désir d’obtenir un vaccin. Plus de la moitié des démocrates estiment qu’un vaccin est nécessaire pour la réouverture, contre environ un tiers des républicains. Alors que 62 % des démocrates souhaiteraient obtenir un vaccin, seuls 43 % des républicains sont du même avis.

Le PIB pourrait pourrait chuter d’environ 20% au deuxième trimestre

Climat. Il fait 35°C au mois de mai en Sibérie