in , , ,

Réchauffement climatique : le gouverneur de la Banque d’Angleterre met en garde contre un effondrement

[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_cyl9"] Commenter
Banque d'Angleterre effondrement réchauffement climatique

Dans une interview accordée au Guardian, M. Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre, a déclaré qu’expliquer aux entreprises les risques que le changement climatique fait peser sur leurs activités était la clé d’une transition en douceur vers un monde sans carbone car elle permettait aux investisseurs de soutenir les gagnants.

« Il y aura des industries et des entreprises qui s’en tireront très bien durant ce processus parce qu’ils feront partie de la solution « , a-t-il dit. « Mais il y en aura aussi qui resteront à la traîne et elles seront punies. »

Les compagnies charbonnières américaines ont déjà perdu 90% de leur valeur, a-t-il noté, mais les banques sont également en danger.

« Comme dans tout autre changement structurel majeur, les banques surexposées aux secteurs en déclin en souffriront en conséquence « , a-t-il déclaré au Guardian.

Les entreprises et les industries qui ne s’orientent pas vers des émissions de carbone zéro seront punies par les investisseurs et feront faillite, a averti le gouverneur de la Banque d’Angleterre.

Mark Carney a également déclaré qu’il était possible que la transition mondiale nécessaire pour faire face à la crise climatique puisse entraîner un effondrement financier brutal. Il a déclaré que plus l’action visant à inverser les émissions est retardée, plus le risque d’effondrement augmentera.

M. Carney a dirigé les efforts visant à s’attaquer aux dangers que représente le réchauffement climatique pour le secteur financier, qu’il s’agisse de catastrophes climatiques extrêmes croissantes ou d’une baisse potentielle de la valeur des actifs, comme celle des entreprises de combustibles fossiles, en raison de la réglementation gouvernementale.

« Ne pas agir aurait de graves conséquences, a-t-il dit. Je ne cite pas normalement les banquiers, mais James Gorman, qui est le PDG de Morgan Stanley, a dit l’autre jour :  » Si nous n’avons pas de planète, nous n’aurons pas un très bon système financier « . En fin de compte, c’est vrai. »

La Banque d’Angleterre a déclaré que jusqu’à 20 milliards de dollars US (16 milliards de livres sterling) d’actifs pourraient être anéantis si l’urgence climatique n’est pas traitée efficacement. Mais M. Carney a également déclaré que de grandes fortunes pourraient être réalisées par ceux qui travaillent à mettre fin aux émissions de gaz à effet de serre, avec un fort potentiel à la hausse pour l’économie britannique en particulier.



[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_cyl9"] Commenter

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Algérie loi hydrocarbures manifestation

Algérie : le peuple s’oppose à une mainmise des hydrocarbures par des multinationales étrangères

Offensive turque en syrie kurde

Bachar Al Assad annonce une alliance avec les forces kurdes contre l’offensive turque