? SCANDALE. Une commande française de masques détournée vers les Etats-Unis sur un tarmac chinois

La France connaît d’importants problèmes d’approvisionnement en matériel médical et de protection. En plus du stock de masques FFP2 dilapidé avant la pandémie, la France fait face à une politique agressive des américains qui augmentent les prix pour s’accaparer les stocks des fournisseurs chinois ou italiens.

Renaud Muselier, Président de la région Paca et de l’association des régions de France, a dénoncé sur RT France le détournement d’une commande française de masques par les Etats-Unis sur le tarmac d’un aéroport chinois.

«La commande avec le paiement a été réalisée, c’est-à-dire que les masques sont fabriqués et en attente en Chine, assurait l’élu. La difficulté que nous rencontrons c’est l’acheminement. […] Ce matin sur le tarmac [de l’aéroport], en Chine, une commande française a été achetée par les Américains cash, et l’avion qui devait venir en France est parti directement aux Etats-Unis. Devant ces problèmes, je suis en train de sécuriser la marchandise de façon à ce […] qu’elle ne soit pas saisie ou achetée par d’autres.» Au prix d’un retard de plusieurs jours dans la livraison.

Les Etats-Unis sont en train de devenir le nouvel épicentre de l’épidémie de coronavirus. Face au retard pris par l’administration de Donald Trump, les autorités américaines usent désormais de tous les subterfuges pour récupérer le maximum de matériel sanitaire. Libération cite sous couvert d’anonymat un proche de Renaud Muselier qui confirme les propos de ce dernier.

«Effectivement, les masques deviennent des denrées rares, et les Américains les achètent partout où ils en trouvent, peu importe le prix, confirme-t-on, sous couvert d’anonymat, dans l’une des régions victimes du procédé. Ils payent le double et comptant, avant même d’avoir vu la marchandise. Nous, on ne peut pas se le permettre, on n’avance rien et on paye à la réception. Évidemment, on a des engagements signés avec les producteurs, mais on n’est pas dans une situation normale… Par ailleurs, ces derniers jours, la Chine a elle-même bloqué un certain nombre de livraisons. C’est une course contre la montre pour trouver un producteur qui soit fiable, puis un moyen d’expédier la commande chez nous.»

Les collectivités territoriales se sont retrouvées abandonnées par l’Etat et ont décidé de passer eux-mêmes leurs commandes. Cependant, les usines chinoises et les aéroports semblent engorgés par le nombre de commandes.

La situation n’est guère mieux en ce qui concerne les écouvillons (coton-tiges) qui servent à effectuer les tests contre le coronavirus. Les américains sont de nouveau passés devant la France en Italie en préemptant tous les écouvillons des industriels italiens. L’armée US a utilisé ses avions de guerre pour récupérer les stocks disponibles.

Une situation de guerre dans laquelle la France est incapable de rivaliser avec ses concurrents. De nouveau, les français font face à l’incompétence du gouvernement n’arrivant pas à organiser la sécurisation des stocks achetés à l’étranger.

De New York à AirbnB la crise du coronavirus risquent de provoquer une crise immobilière sans précédent compressor

De New-York à AirbnB, la crise du coronavirus risque de provoquer une crise immobilière sans précédent

maxresdefault

Olivier Delamarche : « On va être dans une récession monumentale! »