Une semaine de travail de quatre jours avec des journées de six heures en Finlande ?

La nouvelle Première ministre finlandaise est à l’honneur dans de nombreux médias internationaux après qu’une proposition datant d’août 2019 face son retour dans l’actualité.

Alors Ministre des Transports et de la Communication, Sanna Marin avait proposé d’introduire une semaine de travail de quatre jours avec des journées de six heures lors d’une des 120e anniversaire de son parti, le Parti social-démocrate (SPD), à Turku.

“Je pense que les gens méritent de passer plus de temps avec leur famille, leurs proches, leurs passe-temps et d’autres aspects de la vie, comme la culture”, a-t-elle déclaré.

Le 19 août, deux jours après son intervention, Sanna Marin avait d”ailleurs mis ses propositions à l’écrit sur Twitter. Mais rien ne confirme qu’elle va mettre en place cette mesure maintenant qu’elle est à la tête du gouvernement finlandais.

Pour autant, la Finlande et ses voisins scandinaves sont depuis longtemps à l’avant-garde des approches du travail axé sur le bien-être de la société. En 2015, la Suède a adopté une journée de travail de six heures et les résultats ont montré que les employés étaient plus heureux et plus productifs.

En Nouvelle-Zélande, une petite société néo-zélandaise de services financiers, Perpetual Guardian, a testé une semaine de travail de quatre jours, puis l’a établie comme politique en 2018. Le programme de Perpetual Guardian a été suivi par deux universités d’Auckland. Les chercheurs ont constaté que le personnel a montré une augmentation significative de l’engagement et de l’autonomisation. Le niveau de stress du personnel est passé de 45% à 38%. Des mois après son lancement, le patron de Perpetual Guardian, Andrew Barnes, a déclaré à The Guardian que son personnel était 20% plus productif et plus heureux.

Microsoft Japon a mis en place une semaine de travail de quatre jours cette année et a indiqué que les employés étaient 40% plus productifs.

Washington annonce le départ des troupes américaines d’Irak, le Pentagone dément et indique une erreur

Pour Bill Gates, les riches devraient payer plus d’impôts pour réduire les inégalités