in , ,

Des chercheurs du CNRS prouvent que les abeilles sont aussi efficaces que les pesticides

Commenter

abeille-pesticide

Des chercheurs français du CNRS ont publié les résultats d’une expérience inédite et historique. Ils ont comparé les rendements de parcelles de colza avec produits phytosanitaires et celles pollinisées par des abeilles.

A Chizé dans les Deux-Sèvres, des chercheurs ont réalisé une étude sur une zone de 450 kilomètres carrés de parcelles de colza. Sur une moitié, les chercheurs ont utilisé des pesticides habituels alors que dans l’autre partie, ils ont laissé les abeilles polléniser les cultures.

Le résultat est convainquant puisqu’il prouve qu’en plus de réaliser des économies et de préserver l’environnement, les abeilles permettent d’augmenter le rendement aussi bien que les pesticides. 

« Dans un premier cas, les agriculteurs doivent débourser de l’argent (achats de produits chimiques), dans le deuxième ils n’ont pas besoin parce que la pollinisation n’a pas de coût » explique Sabrina Gaba, chercheur à l’INRA au Centre d’ études biologiques de Chizé. 

Cette étude qui a été publiée dans la revue scientifique Royal Society est une première mondiale. Elle pourrait complètement modifier la méthodologie des agriculteurs.

« Ça peut leur permettre de continuer à produire, ce qui est leur métier, tout en ayant des retours économiques pour leurs production » explique la chercheuse.

Les travaux des chercheurs du CNRS seraient un progrès important dans la préservation de la biodiversité. Cela permettrait également de mettre fin au débat quant à l’utilisation des pesticides près des habitations.



Commenter

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Rouen : des habitants choqués par les réponses de la standardiste du Numéro vert

usine de lubrizol commission d'enquête

Commission d’enquête Lubrizol : « Une volonté de minimiser l’ampleur de l’évènement » de la part la préfecture