in ,

Au Népal a lieu actuellement le plus grand massacre de masse d’animaux au monde


Le festival de Gadhimai, considéré comme le plus grand massacre d’animaux de masse sur la planète, est en cours au Népal, malgré les farouches objections des groupes de défense des droits des animaux.

L’événement religieux hindou a lieu tous les cinq ans depuis 260 ans à Bariyarpur, à environ 160 km au sud de la capitale, Katmandou.

Des centaines de milliers de personnes sont attendues à cette manifestation de deux jours, convaincues que les sacrifices d’animaux vont plaire à la déesse Gadhimai et leur apporter la bonne fortune.

Manoj Gautam, un défenseur des droits des animaux de l’Institut Jane Goodall au Népal, a déclaré que l’aspect religieux semblait avoir été perdu ces dernières années.

« Il n’y a pas de compassion. Il n’y a pas de spiritualité. C’est juste du sport. C’est du gaspillage », a-t-il déclaré.

Selon Humane Society International (HSI), environ 500 000 chèvres, buffles, pigeons et autres animaux ont été abattus en 2009. Ce nombre est tombé à environ 30 000 en 2014, a précisé l’ONG.

En 2015, les organisateurs de l’événement, le Gadhimai Temple Trust, ont annoncé qu’il n’y aurait plus de sacrifices d’animaux, selon News18, affilié à CNN.

Malgré tout, le massacre de cette année a eu lieu.

En septembre, la Cour suprême du Népal a ordonné au gouvernement de présenter un plan d’élimination progressive du sacrifice d’animaux et de promulguer des lois le rendant illégal, selon une traduction du verdict publié par Asia for Animals, un groupe de défense des droits des animaux.

Gautam a déclaré que son organisation utilisait des drones pour comptabiliser le nombre de buffles rassemblés avant le massacre. Ils ont repéré entre 1600 et 1800, a-t-il déclaré.

On ignore combien d’autres animaux seront sacrifiés, car ils sont présentés au festival par des habitants de la région.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Autriche devient le premier pays européen a interdire le glyphosate

Deux policiers frappent violemment au sol un manifestant avant de prendre la fuite