À cause du réchauffement climatique, ces ours sont contraints de se nourrir dans un village

Cinquante-six ours polaires se sont rassemblés aux abords d’un village de Tchoukotka, dans l’extrême nord-est de la Russie, nourris par les habitants, à cause du retard de la formation de la banquise.

La glace sur la mer n’est pas assez solide pour leur permettre de partir en chasse, conséquence du changement climatique.

nepal Gadhimai festival massacre animaux

Au Népal a lieu actuellement le plus grand massacre de masse d’animaux au monde

aurelien barau global positive forum une 888x465

Aurélien Barrau : « Avec un bulldozer qui fonctionne à l’énergie solaire on peut raser l’Amazonie ! »