La France pourrait faire face à une “situation critique” en hiver si les cas continuent d’augmenter

L’épidémiologiste Arnaud  Fontanet a averti que si le nombre de cas de Covid-19 continue à augmenter au rythme actuel, le pays pourrait être confronté à une “situation critique” dans plusieurs régions en décembre.

Le professeur Arnaud Fontanet appelle les autorités à agir maintenant pour renforcer les mesures de distanciation sociale et de protection afin d’éviter des réglementations plus strictes plus tard.

Le professeur Arnaud Fontanet a déclaré à LCI :

« On a une croissance aujourd’hui de 30 % du nombre de cas par semaine, de 15 % du nombre d’hospitalisations. Si on continue avec ce même rythme, on arrivera sur une situation critique en décembre dans plusieurs régions de France », a averti dimanche l’épidémiologiste Arnaud Fontanet sur LCI.

Il est préférable d’agir maintenant, plus tôt nous agirons, moins les mesures seront strictes et moins il y en aura… si nous attendons 15 jours, ce sera plus dur et plus long”.

L’avertissement a été lancé alors que la France a enregistré 7 071 nouveaux cas dimanche soir, après une augmentation d’environ 8 500 cas samedi et de près de 9 000 nouveaux cas vendredi. Le pourcentage de tests positifs est passé de 4,3% à 4,9% en une semaine.

La France compte 18 départements métropolitains jugés “rouges” où le virus circule activement. Cependant, le ministre de la santé, Olivier Véran, souhaite assouplir la période d’isolement de 14 jours prescrite pour les malades et les “cas de contact” qui pourraient être contaminés.

Les observateurs craignent que l’ouverture des écoles et des facultés provoque une explosion de la propagation du virus. Elisabeth Borne, ministre du Travail, a déclaré que « la priorité c’est que les parents puissent continuer à travailler » même si les classes ou établissements doivent fermer.

LIRE AUSSI : A Marseille, il ne reste que 20 places de réanimation pour les patients Covid-19

Un feu d’artifice pour la “révélation du sexe” provoque un incendie géant en Californie

Mensonge politique sur le masque : “Cette histoire-là, c’est le sang contaminé puissance 10”