in

Classe fermée en raison du coronavirus : « La priorité c’est que les parents puissent continuer à travailler », affirme Elisabeth Borne


classe fermée coronavirus

Mais à quoi a travaillé le gouvernement pendant les vacances au sujet de la rentrée? Pour l’heure, en cas de fermeture d’une classe ou d’une école, aucune solution claire n’est encore offerte aux parents d’élèves.

Le gouvernement rend copie blanche et n’est donc effectivement pas prêt pour la reprise afin de répondre à la question des congés ou indemnisation des parents concernés par une fermeture de classe en raison du coronavirus.

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, avoue sur le plateau de FranceInfo qu’aucune solution tangible n’a encore été trouvée pour les parents confrontés à la fermeture des écoles.

« La priorité c’est que les parents puissent continuer à travailler »

Une centaine de classes et 22 établissements sont fermés actuellement en France en raison de l’épidémie de Coronavirus d’après le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

« La priorité ce sont des gardes d’enfants pour que les parents puissent continuer à travailler », a annoncé vendredi 4 septembre Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, sur franceinfo. « On est en train de regarder quel est le bon dispositif ». Pourtant quelques jours auparavant, le 1er septembre dernier, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, avait déclaré qu’il serait possible de déposer un congé parental pour les parents en question.

Le dispositif va « arriver rapidement »

Le gouvernement souhaite s’orienter vers une solution qui n’empêche pas les parents de travailler et grâce à laquelle la garde serait organisée « par l’école et la mairie ». « On est en train de regarder, à défaut, si on n’arrivait pas à 100% des cas, quel est le bon dispositif qui permettrait que les parents puissent rester chez eux. Ce n’est évidemment pas l’objectif. L’objectif c’est vraiment de trouver des solutions pour que les parents puissent continuer à aller travailler avec un système de garde », a poursuivi la ministre du Travail. 

Eisabeth Borne souhaite une « alternative » au congé parental.

 « La priorité, c’est qu’on propose aux parents une alternative, a ajouté Elisabeth Borne. Il y a eu des indemnités journalières payées par la sécurité sociale au début de la crise, puis il y a eu de l’activité partielle. Donc, il y aura un dispositif de ce type-là pour les cas où il n’y aurait pas de garde. L’école qui ferme, la classe qui ferme, doit trouver une solution. » 

Le dispositif pour les parents « va arriver rapidement », a assuré Elisabeth Borne. Les réponses sont balbutiantes et très brouillons. Heureusement que le gouvernement se disait prêt pour cette rentrée tant redoutée…

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lynx

Un lynx photographié en Wallonie alors qu’il y avait disparu depuis des siècles

La Chine devient la plus grande marine de guerre du monde