in ,

L’Amazonie subit sa pire vague d’incendies géants en août depuis 10 ans


L’Amazonie continue de brûler dans l’indifférence générale. Les dernières données font état d’une augmentation des incendies géants ce mois par rapport à l’année 2019 déjà catastrophique.

Selon le scientifique brésilien de l’Inpe (Institute for Space Research), Alberto Setzer, les incendies ont augmenté de 1% à 2% en août 2020 par rapport au même mois il y a un an. Cela signifierait que c’est la pire vague d’incendies du mois depuis août 2010.

Les images satellite recueillies par l’agence spatiale brésilienne, Inpe, montrent que 7 600 incendies en Amazonie – l’un des neuf États constituant l’Amazonie brésilienne -ont été détectés ce mois – le nombre le plus élevé depuis 1998 et près de 1 000 de plus que l’année dernière. 

Mardi, l’Inpe a annoncé que dans toute la région amazonienne, plus de 29307 incendies avaient été détectés en août – le deuxième nombre le plus élevé en une décennie et à peine moins que le chiffre de 30900 de l’année dernière.

«Nous regardons la tragédie de l’année dernière se répéter», a déclaré Rômulo Batista, un militant de Greenpeace à Manaus, la capitale d’Amazonas.

Pendant l’été 2019, le président brésilien Bolsonaro a été vivement critiqué par la communauté internationale pour son manque d’action contre les incendies en Amazonie. Les défenseurs de l’environnement et les scientifiques accusent le chef d’Etat brésilien d’être responsable de l’affaiblissement des mesures de protections environnementales et d’appeler au développement de l’Amazonie, encourageant ainsi les bûcherons illégaux et les spéculateurs fonciers à défricher la forêt.

«Sous Bolsonaro, le Brésil devient peut-être le plus grand ennemi mondial de l’environnement. C’est tellement triste à voir »,  déclare Carlos Rittl, un environnementaliste brésilien qui travaille à l’Institut allemand des études avancées sur la durabilité. 

«Un petit nombre de personnes deviennent très riches avec cela – et nous perdons tous».

L’Amazonie absorbe de grandes quantités de dioxyde de carbone et les scientifiques affirment que sa protection est vitale pour freiner le changement climatique.

LIRE AUSSI : L’armée brésilienne va se déployer en Amazonie face à l’explosion de la déforestation

Likez notre page facebook!

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cyclistes bruxelles

Bruxelles : 44% de cyclistes en plus lors de la rentrée scolaire

Guillaume Meurice interroge des habitants du 15ème arrondissement sur l’ « ensauvagement »