in

Donald Trump testé positif au Covid-19


Le président Trump a déclaré tôt vendredi matin que lui et la première dame avaient été testés positifs au coronavirus, jetant le leadership du pays dans l’incertitude et aggravant la crise créée par une pandémie qui a déjà tué plus de 207 000  américains et dévasté l’économie.

«Ce soir, @FLOTUS et moi avons été testés positifs au COVID-19», a écrit M. Trump sur Twitter peu avant 1h du matin.

«Nous allons commencer immédiatement notre processus de quarantaine et de récupération. Nous allons traverser cela ENSEMBLE! »

Le médecin du président a déclaré que Donald Trump allait «bien» sans dire s’il présentait des symptômes et a ajouté que le président resterait isolé à la Maison Blanche pour le moment.

« Le président et la première dame vont bien en ce moment, et ils prévoient de rester chez eux à la Maison Blanche pendant leur convalescence », a déclaré le médecin, Sean P. Conley, dans un communiqué sans dire combien de temps cela prendrait. 

«Soyez assuré que je m’attends à ce que le président continue de s’acquitter de ses fonctions sans interruption pendant sa convalescence, et je vous tiendrai au courant de tout développement futur.»

D’autres collaborateurs du président n’ont pas dit s’il présentait des symptômes, mais les employés de la Maison Blanche ont remarqué que sa voix était rauque jeudi, même s’il n’était pas clair que ce soit anormal pour lui, surtout compte tenu du nombre de rassemblements électoraux qu’il a organisés ces derniers temps.

Le résultat positif du test de Donald Trump pourrait poser des difficultés immédiates pour l’avenir de sa campagne contre l’ancien vice-président Joseph R. Biden Jr., son challenger démocrate, à seulement 33 jours des élections du 3 novembre. Même si le président américain, âgé de 74 ans , reste asymptomatique, il devra se retirer de la campagne électorale et rester isolé à la Maison Blanche pour une durée inconnue. S’il tombe malade, cela pourrait soulever des questions quant à savoir s’il doit maintenir sa candidature, indique le New York Times.

Même s’il ne tombe pas gravement malade, le test positif pourrait s’avérer dévastateur pour sa crédibilité politique compte tenu de ses discours diminuant constamment la gravité de la pandémie alors même que le virus ravageait toujours le pays et tuait environ 1000 Américains de plus chaque jour. Il a prédit à plusieurs reprises que le virus «allait disparaître», a déclaré qu’il était sous contrôle et a méprisé les scientifiques , affirmant qu’ils s’étaient trompés sur la gravité de la situation.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fin du confinement et fin de la plus longue période d’air pur en Inde jamais enregistrée

Sécurité Sociale. Chaque passage aux urgences « non suivi d’une hospitalisation » sera facturé au patient dès 2021