Mobileye et la RATP travaillent sur des taxis-robots autonomes à Paris

La startup Luminar a annoncé la semaine dernière un partenariat avec Mobileye d’Intel pour collaborer au développement d’une voiture à conduite autonome. Le but est de créer une flotte de robots-taxis de première génération dans le monde entier.

Mobileye, dont Intel a fait l’acquisition pour 15,3 milliards de dollars en mars 2017, construit deux systèmes d’autopilotage indépendants. L’un est entièrement basé sur des caméras, tandis que le second intègre un radar, des capteurs lidar, des modems, un GPS et d’autres composants. C’est avec ce second système que Luminar apportera son expertise et son portefeuille.

Mobileye teste sa technologie à Munich et Paris

Mobileye a annoncé en juillet que l’organisme de certification allemand TÜV Süd lui a accordé une recommandation pour un permis de conduire de ses véhicules autonomes sur les routes publiques du pays. Les tests sont en cours à Munich et dans les environs, et d’ici la fin de l’année, Mobileye prévoit d’étendre les tests à d’autres pays, dont Israël, la France et la Corée du Sud.

En France, Mobileye a signé un partenariat avec la RATP afin de tester les taxis-robots intégrés dans la circulation qui transporteront des passagers de la gare d’Austerlitz à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Mobileye vise à déployer des flottes de robots-taxi dans trois grandes villes d’ici 2022, le coût du matériel par robot-taxi se situant entre 10 000 et 15 000 dollars. D’ici 2025, Mobileye veut ramener le coût d’un système d’autopilotage en dessous de 5 000 dollars.

Les camions autonomes pour bientôt

En plus des taxis autonomes, Luminar Technologies a signé un partenariat stratégique avec Daimler Trucks  dans le but de produire en série des camions autonomes.

“Les usages commerciaux pour les camions autonomes sont extrêmement forts”, explique Austin Russell, le fondateur et CEO de Luminar.

Le plan est d’intégrer le système de conduite autonome de Torc, une start-up de camionnage autonome, ainsi que les capteurs de Luminar, dans un camion Freightliner Cascadia. Un centre d’opérations et de réseau sera également construit pour faire fonctionner des camions automatisés.

«Je suis sûr que le camionnage autonome est un modèle d’entreprise incroyablement précieux qui sera plus important que le robo-taxi et probablement plus proche d’être à égalité avec les véhicules grand public dans un avenir proche», a déclaré Russell.

En plein confinement, les chasseurs diffusent leur dernier “trophée” et provoquent la colère des internautes

Climat. Les étudiants d’Oxford votent l’interdiction de la viande rouge