in ,

Le rationnement des aliments doit être mis en place immédiatement selon des experts britanniques


Le rationnement des aliments doit être mis en place immédiatement pour éviter que le Royaume-Uni ne manque de fruits et légumes frais, ont averti trois experts britanniques au Premier Ministre Boris Johnson .

Les professeurs affirment que de nombreux produits alimentaires proviennent d’Espagne et d’Italie, les deux pays européens les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus. En outre, le passage des supermarchés en chaînes d’approvisionnement « en flux tendu » a accru le risque de graves pénuries dans les semaines et les mois à venir.

« Il y a trente ans, les commerces alimentaires du Royaume-Uni détenaient 10 à 12 jours de stock – maintenant, ils n’ont que 24 à 36 heures de stock » , a déclaré le professeur Erik Millstone, de l’ Université du Sussex.

Tim Lang, professeur de politique alimentaire à l’ Université de Londres, qui rejoint les préoccupations des experts, affirme que la situation à laquelle le pays est confronté est si grave qu’elle est « vingt fois pire que le Brexit ».

« Nous devons gérer la demande, pas seulement blâmer les gens quand ils commencent à avoir trois jours ou une semaine de nourriture », a-t-il déclaré.

« Ce n’est rien. Rien. Dans mon enfance tout le monde faisait comme ça. »

Les professeurs – le troisième est Terry Marsden, de l’Université de Cardiff – ont écrit au Premier ministre, critiquant la réponse de son gouvernement au stockage comme « faible et peu convaincante ». 

Ils avertissent que 8,4 millions de personnes au Royaume-Uni risquent de manquer de nourriture dont elles ont besoin – et les banques alimentaires ne peuvent pas faire face à la demande croissante.

L’approvisionnement en fruits, légumes et salades fraîches d’Espagne et d’Italie diminuera considérablement s’il y a trop peu de personnes pour les cueillir, les emballer et les transporter – ou si leur gouvernement impose des restrictions à l’exportation.

La lettre avertit également que la population du Royaume-Uni est prête à acheter encore plus de nourriture dans les supermarchés, maintenant que les pubs, cafés et restaurants ont été fermés.

Les professeurs, qui ont tous une longue expérience de la recherche sur les politiques alimentaires, exhortent le gouvernement à :

  • Introduire un rationnement basé sur le « Eatwell Plate », une méthode reconnue permettant une alimentation saine et équilibrée.
  • Envisager un programme national de bons pouvant être échangés contre des fruits et légumes. 
  • Assurer que des aliments sains peuvent être livrés aux personnes qui ne peuvent pas se rendre dans les supermarchés.

Le professeur Millstone, chef de l’unité de recherche sur les politiques scientifiques de l’Université de Sussex, a ajouté:

« Les stocks sont tous dans dans des camions ou sur des étagères – à la recherche de « l’efficacité » et de la réduction des coûts, le système a perdu sa résilience.

« Nous devons reconstruire la résilience de notre système alimentaire et réduire notre dépendance à l’égard des importations et des livraisons en flux tendu. Nous devons également nous assurer que la nourriture que nous avons est distribuée équitablement. »

George Eustice , le secrétaire à l’environnement, a fait valoir qu’il n’y avait pas de pénurie de nourriture dans le pays, les fabricants ayant augmenté la production de 50%.

L’industrie alimentaire a également insisté sur le fait qu’il y avait suffisamment de nourriture pour tout le monde – mais les clients se sont rués sur les rayons provoquant une pénurie ponctuelle d’articles de première nécessité.

Selon l’organisme alimentaire des Nations Unies, le monde pourrait faire face à une crise alimentaire inédite. Les mesures de confinement qui touchent la moitié de la population mondiale, auront des répercutions directes sur la production alimentaire. La fermeture des frontières ne permettra pas à de nombreux travailleurs saisonniers de se rendre dans les champs pour planter ou cultiver.

LIRE AUSSI : Selon l’ONU, les mesures de confinement pourraient provoquer une pénurie alimentaire mondiale

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Jorion : « Ce seront une fois de plus les contribuables qui finiront par régler l’addition »

Un syndicat infirmier au sujet des ministres : « ils ont fait leur choix, ils l’assumeront devant la justice »