in , ,

Selon l’ONU, les mesures de confinement pourraient provoquer une pénurie alimentaire mondiale


La pandémie de coronavirus n’a pas fini de mettre à mal le monde. En plus de la crise sanitaire et économique pourrait s’ajouter une crise alimentaire inédite, avertit l’organisme alimentaire des Nations Unies.

Malgré de bonnes récoltes et des perspectives prometteuses pour les cultures, une pénurie de travailleurs et un retour au protectionnisme pourraient entraîner des famines et une augmentation des prix des denrées alimentaires.

« Le pire qui puisse arriver est que les gouvernements limitent le flux de nourriture », a-t-il déclaré. «Toutes les mesures contre le libre-échange seront contre-productives. Ce n’est pas le moment de restreindre ou de mettre en place des barrières commerciales. Il est maintenant temps de protéger le flux de nourriture dans le monde, s’inquiète Maximo Torero, chef économiste de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. »

Le Kazakhstan, par exemple, selon un rapport de Bloomberg, a interdit les exportations de farine de blé, dont il est l’une des plus grandes sources au monde, ainsi que des restrictions sur le sarrasin et les légumes, notamment les oignons, les carottes et les pommes de terre. Le Vietnam, troisième exportateur mondial de riz, a temporairement suspendu les contrats d’exportation de riz. La Russie, le plus grand exportateur mondial de blé, peut également menacer de restreindre les exportations, comme elle l’a fait auparavant , et les États-Unis de Donald Trump ne manqueront pas de faire pareil si nécessaire.

« Les barrières commerciales créeront une volatilité extrême », a averti Torero. «[Ils] aggraveront la situation. C’est ce que nous observons dans les crises alimentaires. »

Le deuxième problème vient du manque de main d’oeuvre qualifiée pour cueillir les principaux fruits et légumes de saison. Les restrictions de circulation empêchent les travailleurs saisonniers de se rendre sur leur lieu de travail ce qui entraîne une pénurie de main d’oeuvre.

«Les fruits et légumes sont également très exigeants en main-d’œuvre, si la main-d’œuvre est menacée parce que les gens ne peuvent pas se déplacer, vous avez un problème.

Selon Torero, le rôle le plus important que les gouvernements peuvent jouer est de maintenir la chaîne d’approvisionnement alimentaire, d’intervenir pour s’assurer qu’il y ait suffisamment de travailleurs et d’empêcher les marchés alimentaires mondiaux de paniquer.

« Si les commerçants commencent à devenir nerveux, les conditions deviendront difficiles », a-t-il déclaré.

En France, le Ministre de l’Agriculture a appelé les français au chômage technique à cause du confinement à rejoindre « l’armée de l’ombre » pour soutenir les agriculteurs en pénurie de main d’oeuvre. Au total, il s’agit de trouver de toute urgence 400 000 personnes pour travailler dans les champs.

Face à la fermeture des marchés en plein air, la grande distribution s’est engagée à soutenir l’agriculture française en excluant de leur offre les fruits et légumes venus de l’étranger. La Fédération du commerce et de la distribution a expliqué qu’après l’écoulement des produits étrangers dans les rayons fruits et légumes, tous les approvisionnement se feront localement.

« Toutes les chaînes sont en train de passer à un approvisionnement français. Les produits étrangers qui sont présents en rayon seront écoulés mais il n’y aura pas d’approvisionnement hors de France. »

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement assure que les chaînes d’approvisionnement ne seront pas impactées par l’épidémie de coronavirus et le confinement des travailleurs. Cependant, beaucoup de français craignent de nouveaux mensonges d’une communication de crise qui commence à exaspérer les français.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patrick Cohen craint « un début de « Gilet Jaunisation » dans cette crise sanitaire ! »

Des villes ‘désinfectent’ leurs rues avec de la javel diluée: « mauvais pour l’environnement et la santé »