Philippe Klein, médecin à Wuhan, a conseillé Macron : « les écoles c’est toujours ce qu’on rouvre en dernier »

philippe klein école déconfinement

Philippe Klein, médecin de la clinique internationale de Wuhan, a déclaré dans un entretien pour France Inter qu’Emmanuel Macron l’avait appelé pour obtenir des conseils afin de maîtriser la crise sanitaire. Malheureusement, le Président de la République n’a pas pris en compte les conseils du spécialiste.

Le directeur de la clinique internationale de Wuhan a eu un long échange téléphonique avec Emmanuel Macron afin de lui expliquer la situation en Chine. Le médecin originaire de Metz a notamment conseillé au Président un véritable confinement avec notamment l’arrêt total des transports en commun.

« Dans cette méthodologie, où on a, au départ pendant 15 jours, un arrêt du brassage de population, il faut forcément qu’il y ait un arrêt des transports en commun. Le transport en commun, c’est un énorme vecteur de contamination. On doit arrêter les transports en commun. » 

Pour Philippe Klein, un confinement radical à la chinoise est le seul moyen de maîtriser l’épidémie et de pouvoir reprendre l’activité rapidement.

« C’est ce que j’ai expliqué au Président en sous-entendant qu’il fallait tout faire pour appliquer en France une méthode identique, sinon nous allions perdre notre temps ».

« J’estime qu’en France, on perd notre temps. Plus le temps passe, moins on applique une méthode associée à notre confinement, plus il y aura de morts physiques et de morts sociales ».. 

Le médecin de Wuhan a également expliqué que le déconfinement ne pouvait se faire qu’après avoir identifié les malades et avoir géré leur prise en charge. Dans un second temps, il est possible de mettre en place un déconfinement progressif.

« À partir du moment où on maîtrise la situation, on peut permettre un retour progressif à un fonctionnement normal de l’économie, puis ensuite un retour dans l’espace public des individus qui sont sans danger pour les autres. Et enfin, une réouverture des écoles : les écoles, c’est toujours ce qu’on rouvre en dernier, parce que c’est ce qu’on doit fermer en premier ». 

L’entretien publié quelques heures avant l’allocution du Président de la République montre malhreusement que les conseils du directeur de la clinique internationale de Wuhan n’ont pas été pris en compte. Emmanuel Macron a annoncé que les écoles, maternelles et primaires, allaient être ouvertes à la fin du confinement. Cette décision vise avant tout à pouvoir permettre une prise en charge des enfants par les écoles et le retour des parents au travail.

LIRE AUSSI : L’Inserm conseille de garder les écoles fermées après le déconfinement pour éviter une deuxième vague épidémique

inserm covid 19 école déconfinement

L’Inserm conseille de garder les écoles fermées après le déconfinement pour éviter une deuxième vague épidémique

covid 19 ministre coréenne infection

Ministre sud-coréenne : « Des patients guéris ont à nouveau été testés positifs au Covid-19 »