in

Coronavirus. 108 millions de chinois de nouveau confinés après une augmentation des cas


Quelques 108 millions d’habitants d’une région du nord-est de la Chine sont replongés dans des conditions de confinement alors qu’une augmentation des cas de Covid-19 fait craindre une seconde vague épidémique.

Les villes de la province de Jilin ont stoppé les trains et les bus, fermé des écoles et mis en quarantaine des dizaines de milliers de personnes. Ces mesures strictes ont consterné de nombreux habitants qui pensaient que le pire de l’épidémie était passé.

Bien que le nombre de contaminés dans la province de Jilin ne soit que de seulement 127 cas, la réaction rapide de la Chine reflète sa crainte d’une seconde vague épidémique et de montrer son implication dans la lutte contre la pandémie.

Ce nouveau confinement de plus de 100 millions de personnes démontre la fragilité du processus de déconfinement en Chine et ailleurs dans le monde. Les autorités préfèrent immédiatement confiner des zones précises en cas d’augmentation des cas plutôt que de voir l’épidémie se rependre à travers le pays.

Les autorités locales ont décidé dans certaines villes de fermer les complexes résidentiels où des cas confirmés ou suspectés ont été recensés. Une seule personne de chaque famille est autorisée à sortir pour acheter des produits de première nécessité pendant deux heures tous les deux jours.

Les médicaments anti-fièvre sont interdits dans les pharmacies pour empêcher les malades de cacher leurs symptômes.

« Tout le monde est nerveux », a déclaré M. Wang Yuemei, un employé d’une usine pharmaceutique dans le Tonghua voisin.

« Je ne m’attendais pas à ce que la province de Jilin soit une région durement touchée alors que tout le pays revient à la normale maintenant ».

Après avoir fait l’objet de critiques mondiales pour sa réaction tardive à Wuhan, l’administration du président Xi Jinping prend des mesures visibles pour arrêter la propagation du virus dans le nord-est.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les hôpitaux brésiliens au bord de l’effondrement, Bolsonaro soutient les manifestations anti-confinement et inquiète

Il prétendait que le coronavirus était « une fausse crise ». Puis il l’a contracté et a changé d’avis.