in ,

En Chine, les masques utilisés contre le coronavirus créent une nouvelle pollution


Alors que l’ épidémie de coronavirus continue de se propager à travers le monde, de nombreux citoyens et résidents de Hong Kong prennent des précautions pour se protéger en portant un masque chirurgical dans la rue. Cependant, les groupes environnementaux de Hong Kong mettent en garde contre la pollution laissée par les masques chirurgicaux jetés dans la nature par leurs utilisateurs.

L’ONG environnementale OceansAsia, basée à Hong Kong, mène actuellement une étude depuis un an sur les débris marins et les microplastiques sur son site de recherche dans les îles Soko, situé au sud-ouest de Lantau.

En raison de son emplacement éloigné, le groupe d’îles attire peu de visiteurs et n’est pas nettoyé régulièrement par le gouvernement, ce qui donne à l’équipe de recherche un aperçu de la composition et de la source de l’accumulation de déchets au fil du temps.

Depuis l’épidémie de coronavirus , le groupe a trouvé environ 70 masques sur un tronçon de 100 mètres de plage du site de recherche, démontrant à quelle vitesse les déchets ont été jetés sur les côtes locales.

«Il y a environ six semaines, la population a été appelée à porter des masques chirurgicaux. Et après seulement six semaines, nous voyons maintenant les effets sur la nature », a expliqué Gary Stokes, fondateur et directeur d’OceansAsia.

Bien que les experts médicaux à Hong Kong conviennent que les masques chirurgicaux à usage unique sont une mesure efficace pour prévenir la propagation des infections transmises par des postillons, ils ont souligné que les masques faciaux doivent être éliminés correctement après utilisation . Selon les directives fournies par le Centre de protection de la santé (CHP), les tissus souillés et les masques utilisés doivent être jetés dans un bac à couvercle pour éviter que les germes ne se propagent. 

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Matteo Renzi avertit l’Europe sur le coronavirus: « Ne faites pas la même erreur que nous »

Haut responsable italien de la santé : le coronavirus est « pire qu’une bombe qui explose »