Selon l’OMS, « nous pourrions assister à une réactivation de l’infection » chez les patients guéris du Covid-19

covid 19 réinfection immunité

Les responsables de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déclaré lundi que toutes les personnes qui se rétablissent du coronavirus n’ont pas les anticorps nécessaires pour combattre une seconde infection, ce qui fait craindre que les patients ne développent pas une immunité après avoir survécu au Covid-19.

« En ce qui concerne le rétablissement puis la réinfection, je crois que nous n’avons pas les réponses à cela. C’est une inconnue », a déclaré lundi le Dr Mike Ryan, directeur exécutif du programme d’urgence de l’OMS, lors d’une conférence de presse au siège de l’organisation à Genève.

Une étude préliminaire sur des patients à Shanghai a révélé que certains patients n’avaient « aucune réponse anticorps détectable » alors que d’autres avaient une réponse très élevée, a déclaré le Dr Maria Van Kerkhove, responsable principale de l’OMS sur le Covid-19. La question de savoir si les patients qui ont eu une forte réponse d’anticorps étaient immunisés contre une seconde infection est « une question distincte », a-t-elle ajouté.

Plus de 300 000 des 1,87 million de cas de coronavirus dans le monde ont été guéris, ont noté les responsables de l’OMS, ajoutant qu’ils ont besoin de plus de données sur les patients guéris pour comprendre leur réponse d’anticorps, si cela leur donne une immunité et pour combien de temps.

« Nous devons vraiment mieux comprendre à quoi ressemble cette réponse anticorps en termes d’immunité », a déclaré M. Van Kerkhove.

Selon M. Ryan, on peut se demander si le virus peut se réactiver après qu’un patient se soit rétabli et que les tests pour le Covid-19 se soient révélés négatifs.

« Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles nous pourrions assister à une réactivation de l’infection, soit avec la même infection, soit avec un autre agent infectieux », a-t-il déclaré.

En général, « il y a de nombreuses situations d’infection virale où une personne n’élimine pas entièrement le virus de son système ». Certains patients peuvent également se débarrasser de l’infection principale mais développer une infection bactérienne secondaire, a-t-il expliqué.

Les responsables de l’OMS ont également mis en garde lundi contre la levée des restrictions de distanciation sociale et la réouverture d’entreprises.

masque pharmacie

Un pharmacien : « Des masques, je peux en avoir plein, mais la loi m’interdit d’en vendre ! »

inserm covid 19 école déconfinement

L’Inserm conseille de garder les écoles fermées après le déconfinement pour éviter une deuxième vague épidémique