COVID-19 : hausse des hospitalisations et des contaminations chez les enfants aux Etats-Unis

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Aux Etats-Unis, entre le 21 mai et le 20 août, le nombre d’enfants contaminés, hospitalisés et décédés du coronavirus a fortement augmenté, et ce, dans tous les Etats. La hausse est plus forte qu’au sein de la population américaine globale.

Les données ont été recueillies par l’Académie américaine de pédiatrie (AAP) entre le 21 mai et le 20 août. 

Un précédent rapport faisait état de 97.078 enfants testés positifs au Covid-19 pendant la période entre le 16 et le 30 juillet aux Etats-Unis. Durant le mois de juillet, plus de 25 enfants sont morts après avoir été infectés par le coronavirus.

Pourquoi de tels résultats?

Cette hausse s’explique en partie par la réouverture des écoles. Certaines ont repris depuis le milieu de l’été. Le New York Times révèle également que les enfants noirs et hispaniques atteints du coronavirus sont davantage susceptibles d’être hospitalisés.

Un camps de vacances dans l’Etat de Géorgie a été l’occasion d’une contamination massive des participants puisque au moins 260 des 597 personnes présentes, âgés de 6 à 17 ans, ont été contaminées. Les enfants sont donc bel et bien susceptibles d’attraper le coronavirus et de le propager.  

« Moins grave chez les enfants mais pas complètement bénin »

Si les données varient entre les Etats et que certains comptent dans la même catégorie nourrissons et adolescents, l’augmentation reste la même dans tous les Etats.

En somme, à la fin du mois de mai, environ 5% des cas étaient des mineurs alors que le 20 août, on en dénombrait plus de 9%.

« C’est moins grave chez les enfants que chez les adultes, mais ce n’est pas complètement bénin« , explique le docteur Sean O’Leary, vice-président de l’AAP. « Quiconque a été aux premières lignes de cette pandémie dans un hôpital pour enfants peut vous dire que nous nous sommes occupés de nombreux enfants très malades. »

Et en France?

Un rapport a été publié mi-août sur l’impact des établissements scolaires dans la transmission du virus qui rapporte :

« les enfants sont beaucoup moins susceptibles d’être hospitalisés ou d’avoir une issue fatale que les adultes« , s’ils souffrent d’une infection elle est « généralement plus légère ou asymptomatique, ce qui signifie que l’infection peut passer inaperçue ou ne pas être diagnostiquée. »

Par contre le rapport précise que les enfants sont tout aussi contaminants que le sont des adultes à partir du moment où ils présentent des symptômes : « lorsqu’ils présentent des symptômes, les enfants excrètent la même quantité de virus que les adultes et sont donc contaminants comme le sont les adultes« .

Si un cas de Covid-19 est détecté dans une école, que se passera-t-il?

Nouvelle flambée de tensions entre la Chine et l’Inde, New Delhi installera un système de missiles le long de la frontière