in

Au moins 60 000 britanniques souffrent d’un « long Covid » qui dure pendant plus de trois mois


Au Royaume-Uni, au moins 60 000 personnes souffrent ou ont souffert du « long Covid » pendant plus de trois mois, sans pouvoir obtenir les soins dont elles ont besoin pour se remettre de symptômes prolongés et handicapants selon The Guardian.

Tim Spector, professeur d’épidémiologie génétique au King’s College de Londres, qui dirige l’étude des symptômes de la maladie du Covid-19, a déclaré qu’environ 300 000 personnes ont signalé des symptômes qui a duré plus d’un mois.

Une minorité souffre depuis plus longtemps ; jusqu’à 60 000 personnes ont déclaré avoir des symptômes depuis plus de trois mois. Certains cas sont bénins, mais d’autres sont gravement handicapants, avec des essoufflements et de la fatigue. Certaines personnes ont dû utiliser des fauteuils roulants. D’autres disent que les tentatives d’effectuer des tâches quotidiennes comme faire les courses ou même monter les escaliers peuvent les laisser alités pendant des jours.

« Il y a un grand danger que ces personnes finissent par être oubliées », a déclaré M. Spector, qui a expliqué durant l’émission « File on 4 » de la BBC qu’il était « frustré » que les données de l’application ne soient pas plus largement utilisées.

«Il y a un risque que si des personnes plus jeunes attrapent la maladie, elles ne se retrouvent pas à l’hôpital, mais elles pourraient avoir une maladie qui les laisse épuisées par le syndrome post-Covid. Cela n’arrivera pas à la majorité, mais il y a un risque réel pour une minorité significative », a déclaré Charles Shepherd, conseiller médical de l’Association ME.

Le ministre de la santé, Matt Hancock, a reconnu que certaines personnes présentaient encore des symptômes six mois après avoir contracté le virus.

« Le long Covid, où les gens sont encore malades six mois plus tard, est répandu chez les jeunes », a-t-il déclaré lundi sur la radio LBC.

Le Collège royal des médecins généralistes a déclaré qu’il devrait y avoir un réseau national de cliniques pour aider les personnes qui ont besoin de soins et de réadaptation après un long Covid.

Certaines personnes présentant des symptômes à long terme n’ont pas été testées pour le Covid-19. Elly MacDonald, 37 ans, de Surbiton, au sud-ouest de Londres, s’entraînait pour le marathon de Londres lorsqu’elle a développé des symptômes du Covid le 21 mars. Plus de cinq mois plus tard, elle souffre toujours d’essoufflement et de fatigue extrême, mais n’a pas reçu de résultat positif au test.

Elle a changé de cabinet médical après avoir eu le sentiment qu’on ne l’aidait pas.

« Le simple fait de savoir que j’ai des gens qui me prennent au sérieux… a été très important pour mon rétablissement », a-t-elle déclaré. « Je veux juste retrouver ma vie. »

Paul Garner, professeur à l’école de médecine tropicale de Liverpool, a eu un long Covid depuis le 19 mars. Il a déclaré que certains patients n’étaient pas crus par les professionnels de santé parce qu’ils n’avaient pas été testés.

« Je pense que la preuve se trouve dans les symptômes et le stade où nous en sommes dans l’épidémie », a-t-il dit.

Le NHS England (système de santé anglais) a lancé un site web appelé Your Covid Recovery qui offre un soutien personnalisé. Lynne Turner Stokes, professeur de médecine de réadaptation au King’s College de Londres, a déclaré à File on 4 que le site web disposait de « bonnes ressources », mais que « nous devons faire beaucoup plus ».

« Pour les personnes qui n’ont jamais été à l’hôpital, personne n’a regardé correctement leurs poumons, leur cœur, etc. Il n’est pas prudent de se contenter de dire « sortez et faites autant d’exercice » sans savoir s’ils ont été correctement examinés. Il serait très utile que nous ayons davantage de services [en face à face] à guichet unique. Et en ce moment même, nous sommes à court de ces services », explique Lynne Turner Stokes.

Face au manque de moyens pour ces patients atteints d’un long Covid, le NHS assure qu’il met tout en oeuvre pour les soutenir.

« Alors que les experts du monde entier continuent à travailler pour mieux comprendre l’impact à court et à long terme de cette nouvelle maladie, les équipes du NHS développent rapidement les soins de suivi et le soutien à tous les patients qui en ont besoin, y compris les nouveaux centres de réadaptation et les services communautaires renforcés qui offrent un traitement adapté dans toutes les régions du pays, comme le centre Seacole, premier du genre, et une nouvelle plateforme de conseils et de soutien en ligne », a indiqué un porte parole du NHS.

LIRE AUSSI : Témoignage de Peter Piot, découvreur d’Ebola, guéri du Covid-19

Likez notre page facebook!

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Manifestation gilets jaunes. Les habitants du 16ème aux policiers : « Tuez-les ! » | VIDÉO

Roman Frayssinet sur Elon Musk : « C’est pas dans la tête qu’il nous manque quelque chose, c’est dans le cœur »