Le Japon maintient ses liens avec l’Iran, les USA envoient des troupes en Arabie saoudite

Japon Iran

Le Japon n’a vu aucun renseignement montrant que l’Iran a été impliqué dans les récentes attaques contre les installations pétrolières de l’Arabie saoudite, a déclaré mercredi le nouveau chef de la défense du Japon.

« Nous n’avons connaissance d’aucune information indiquant l’Iran « , a déclaré le ministre de la Défense, Taro Kono, lors d’une conférence de presse.

« Nous pensons que les Houthis ont mené l’attaque sur la base de la déclaration revendiquant la responsabilité, a-t-il ajouté.

Le Japon a maintenu des liens cordiaux avec l’Iran alors même Gque les relations entre Téhéran et Washington se sont détériorées.

Kono a déclaré lundi que le Japon ne pouvait pas participer à des représailles militaires en raison de restrictions constitutionnelles et qu’il chercherait plutôt une solution diplomatique à la crise actuelle.

Le Pentagone envoie des troupes supplémentaires

Le Pentagone a déclaré de son côté que le déploiement impliquerait un nombre modéré de troupes – et non des milliers – et qu’il serait principalement de nature défensive. Il a également décrit en détail les plans visant à accélérer la livraison d’équipements militaires à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Reuters a déjà rapporté que le Pentagone envisageait d’envoyer des batteries anti-missiles, des drones et d’autres avions de combat. Les États-Unis envisagent également de maintenir indéfiniment un porte-avions dans la région.

climat sondage étude

Écologie : les français ne font pas confiance au gouvernement

Iran Gardiens de la révolution

L’Iran menace de faire du territoire d’un potentiel agresseur un « champ de bataille principal »