VIDÉO. La police de Los Angeles tire 20 balles dans le dos d’un homme noir après une infraction en vélo

Un homme de couleur noire a été abattu par les adjoints du shérif du comté de Los Angeles après avoir été poursuivi pour une infraction au code de la route alors qu’il faisait du vélo.

Selon la police, Dijon Kizzee, 29 ans, s’est enfui et aurait frappé un policier, puis a «fait un mouvement» vers une arme à feu avant que les agents fassent usage de leur arme. Une accusation remise en cause par les images d’une caméra de surveillance qui a filmé la scène.

Un communiqué du département du shérif publié mardi soir a déclaré que les agents avaient essayé d’arrêter Kizzee pour une banale infraction en vélo, mais il a laissé tomber son vélo et a couru.

La vidéo qui accuse les policiers

L’éminent avocat des droits civiques Ben Crump, qui a été retenu pour représenter la famille de Kizzee, a publié sur Twitter la version des témoins.

«Ils (les policiers) disent qu’il a couru, laissé tomber des vêtements et une arme de poing. Il ne l’a pas ramassé, mais les flics lui ont tiré dans le dos plus de 20 fois puis l’ont laissé gisant par terre pendant des heures ».

Puis quelques heures plus tard, l’avocat a publié la vidéo du meurtre du jeune homme. Sur celle-ci, on peut voir la victime se sauver et recevoir une dizaine de balles dans le dos alors qu’il ne représente aucun danger pour les agents de police.

« Cette NOUVELLE vidéo sans obstruction montre LASD (police de Lose Angeles) tirant mortellement dans le dos de Dijon Kizzee alors qu’il fuyait la police. #JusticeForDijonKizzee« , accompagne la vidéo.

Les bavures policières contre des afro-américains continuent malgré les protestations

La mort par balle de Dijon Kizzee, lundi après-midi, dans le sud de Los Angeles, a déclenché une manifestation pacifique quelques heures plus tard. Black Lives Matter a défilé mardi soir de la scène du meurtre au poste du shérif.

«Vous vous occupez des chiens. Vous ne vous occupez pas de nous », a déclaré la tante de Kizzee, Fletcher Fair, s’adressant au département du shérif. « C’était un jeune homme doux et aimant. Il avait toute sa vie devant lui, et elle a été interrompue par des shérifs voyous ».

Le meurtre fait suite à la fusillade de la police à Kenosha, dans le Wisconsin, qui a laissé Jacob Blake, qui est également noir, paralysé et a provoqué. Après cette nouvelle bavure policière, la population a manifesté pendant plusieurs jours, relançant ainsi le débat national sur l’injustice raciale et la police.

Mardi également, le conseil de surveillance du comté de Los Angeles a voté pour demander une enquête sur la fusillade mortelle d’Andres Guardado, 18 ans, le 18 juin. Le jeune homme a été abattu de cinq balles dans le dos après que des policiers eurent déclaré l’avoir vu avec une arme à feu en train de s’enfuir. La famille de Guardado a déposé lundi une action en justice pour homicide injustifié contre le comté, le département du shérif et les agents impliqués dans la fusillade.

La famille et les amis de Kizzee ont créé un petit mémorial pour lui sur la scène du drame dans le quartier de Westmont, laissant des fleurs, des ballons et des bougies à quelques mètres des gants médicaux bleus jetés par les premiers intervenants et des bandages roulés.

LIRE AUSSI : Un adolescent armé tire sur des manifestants de Black Lives Matter (2 morts)

Les 1% des ménages européens les plus riches ont une empreinte carbone 22 fois trop importante

L’avocat du collectif « Victimes coronavirus France » va attaquer tous les arrêtés obligeant le port du masque en extérieur