Coronavirus. Face à la menace d’avoir des « centaines de milliers de décès », le Royaume-Uni change de stratégie

immunité collective coronavirus royaume uni change

Le Royaume-Uni n’a réalisé « qu’au cours des derniers jours » que les tentatives pour « atténuer » l’impact de la pandémie de coronavirus ne fonctionneraient pas, et qu’il devait passer à une stratégie visant à « supprimer » l’épidémie, selon un rapport d’une équipe d’experts qui a conseillé le gouvernement.

Le rapport, publié lundi soir par l’équipe d’intervention COVID-19 de l’Imperial College, a constaté que la stratégie précédemment suivie par le gouvernement – appelée « atténuation » et impliquant l’isolement des cas suspects et des membres de leur famille à leur domicile, mais sans inclure les restrictions imposées à la société au sens large – « entraînerait probablement des centaines de milliers de décès et des hôpitaux (notamment les unités de soins intensifs) débordés ».

La stratégie d’atténuation « se concentre sur le ralentissement, mais pas nécessairement sur l’arrêt de la propagation de l’épidémie – en réduisant le pic en matière de soins de santé tout en protégeant les personnes les plus exposées aux maladies graves contre l’infection », selon le rapport, qui reflète la stratégie britannique exposée la semaine dernière par Boris Johnson et le conseiller scientifique en chef Patrick Vallance.

LIRE AUSSI : Coronavirus. Le Royaume-Uni veut créer une “immunité collective” en laissant 40 millions de personnes être infectées

Mais cette approche s’est révélée inapplicable devant les nouvelles données de l’épidémie de coronavirus en Italie.

« Notre conclusion la plus importante est qu’il est peu probable que l’atténuation soit possible sans que les limites de la capacité d’intervention d’urgence des systèmes de santé britannique et américain ne soient dépassées de nombreuses fois », peut-être jusqu’à huit fois, selon le rapport.

Dans ce scénario, l’équipe de l’Imperial College a prédit jusqu’à 250 000 décès en Grande-Bretagne.

« Au Royaume-Uni, cette conclusion n’a été possible qu’au cours des derniers jours », explique le rapport, en raison de nouvelles données sur la demande probable d’unités de soins intensifs, basées sur l’expérience de l’Italie et de la Grande-Bretagne jusqu’à présent.

« Nous nous attendions à ce que l’immunité collective se renforce. Nous réalisons maintenant qu’il n’est pas possible d’y faire face », a déclaré le professeur Azra Ghani, titulaire de la chaire d’épidémiologie des maladies infectieuses à l’Imperial, aux journalistes lors d’un briefing lundi soir.

« Nous nous attendions à ce que l’immunité collective se développe. Nous réalisons maintenant qu’il n’est pas possible de faire face à cela.  » – Prof Azra Ghani

LIRE AUSSI : Coronavirus, la stratégie d’immunité de groupe ne fonctionnera pas

En conséquence, le rapport – qui, selon ses auteurs, a « informé l’élaboration des politiques au Royaume-Uni et dans d’autres pays au cours des dernières semaines » – a déclaré : « Nous concluons donc que la suppression de l’épidémie est la seule stratégie viable à l’heure actuelle ».

Une stratégie de suppression, à l’instar de l’approche adoptée par les autorités chinoises, « vise à inverser la croissance de l’épidémie, en réduisant le nombre de cas à un faible niveau et en maintenant cette situation indéfiniment ».

Elle exige « une combinaison de distanciation sociale de toute la population, d’isolement des cas et de mise en quarantaine des membres de leur famille », et « peut être complétée par des fermetures d’écoles et d’universités ».

Un « ensemble d’interventions importantes » devra être « maintenu jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible (potentiellement 18 mois ou plus) », indique le rapport, qui brosse un tableau extraordinaire de ce que pourrait être la vie au Royaume-Uni pendant les 18 prochains mois.

Lundi après-midi, le Premier ministre a renforcé de manière drastique les mesures imposées à la population britannique – signalant ainsi le passage du Royaume-Uni à une stratégie de combat du virus.

Tout le monde au Royaume-Uni doit désormais cesser tout « contact non essentiel » avec d’autres personnes et éviter les pubs, les clubs, les cinémas et les théâtres pour ralentir la propagation du coronavirus, a annoncé M. Johnson.

Les familles ont également été priées de rester ensemble à la maison pendant 14 jours si l’un de leurs membres présente des symptômes du virus – une nouvelle toux continue ou de la fièvre.

M. Johnson a déclaré que toute personne isolée devrait éviter de quitter la maison « même pour acheter de la nourriture ou des produits de première nécessité » et ne devrait faire de l’exercice à l’extérieur de la maison qu’à une distance sûre des autres.

« C’est une situation qui évolue très rapidement. Afin de donner les conseils scientifiques les plus solides, le SAGE [le groupe consultatif scientifique pour les urgences] s’appuie sur un ensemble de preuves et d’opinions pour formuler ses recommandations. Une partie de ces preuves comprend les dernières données de modélisation d’un certain nombre d’experts. Toutes les recommandations du SAGE sont conformes aux meilleures données actuelles. Nous publierons prochainement d’autres éléments de preuve », a déclaré un porte-parole du gouvernement.

LIRE AUSSI : Le coronavirus touchera “probablement” la moitié des Français, selon Jean-Michel Blanquer

Traduction rapprochée de l’article de Buzz Feed : The UK Only Realised « In The Last Few Days » That Its Coronavirus Strategy Would « Likely Result In Hundreds of Thousands of Deaths »

valve 1

Face à la pénurie de matériel, les médecins ont sauvé des vies grâce à l’impression 3D

coronavirus type sanguin A O

Les personnes de type sanguin A pourraient être plus vulnérables au coronavirus, selon une étude chinoise