in ,

Le chef des Affaires étrangères de l’UE met en doute l’engagement des jeunes militants pour le climat


High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy Josep Borrell speaks during a press conference after the EU foreign ministers meeting at the Europa building in Brussels on January 20, 2020. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP) (Photo by KENZO TRIBOUILLARD/AFP via Getty Images)

Le chef des Affaires étrangères de l’UE a remis en doute l’engagement des jeunes militants pour le climat. Josep Borrell a appelé cette mobilisation de la jeunesse “le syndrome de Greta”.

“L’idée que les jeunes sont sérieusement engagés dans la lutte contre le changement climatique – on pourrait l’appeler le” syndrome de Greta “- me permet d’en douter”, a déclaré Josep Borrell lors d’un débat à Bruxelles mercredi, faisant référence à la militante pour le climat chez les adolescentes Greta Thunberg.

“Je voudrais savoir si les jeunes manifestant à Berlin appelant à des mesures contre le changement climatique sont conscients de ce que ces mesures leur coûteront”, a déclaré Borrell, “et s’ils sont prêts à abaisser leur niveau de vie pour offrir une compensation aux mineurs polonais, parce que si nous luttons contre le changement climatique pour de vrai, ils perdront leur emploi et devront être subventionnés. “

Le groupe des Verts au Parlement européen a déclaré vendredi que les commentaires de Borrell étaient “inacceptables pour un représentant de l’UE” et qu’ils “lui demanderont une explication complète la semaine prochaine”.

Carles Puigdemont, ancien président régional catalan et désormais député européen, a déclaré sur Twitter qu’il avait envoyé une lettre officielle  à la Commission européenne, demandant si les remarques de Borrell sur les jeunes militants du changement climatique “sont l’opinion officielle de la Commission sur la question?” Puigdemont a également demandé comment ces points de vue cadraient avec le nouveau  plan de l’ accord vert de l’UE .

Borrell, un farouche opposant à l’indépendance catalane, s’est  rendu  sur Twitter vendredi pour dire que les mouvements de jeunesse luttant contre le changement climatique “ont mon plein soutien et inspirent les politiciens et les sociétés”.

Il a également tweeté samedi des excuses “à quiconque aurait pu se sentir offensé par ma référence inappropriée à l’important mouvement de la jeunesse luttant contre le changement climatique”.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

A Bordeaux, les policiers matraquent les manifestants qui décident de se défendre

L’effondrement [EP4] : le hameau | Série Canal+