in

Une nouvelle technique améliore considérablement la recherche de signaux provenant de civilisations extraterrestres lointaines

SciTechDaily

Des recherches récentes utilisant la méthode SETI Ellipsoïde avec les observations TESS ont fait progresser la recherche d’intelligence extraterrestre en améliorant la détection de signaux potentiels provenant de civilisations avancées. Tirant parti des relevés continus du ciel et des mesures précises de distance de Gaia, l’étude améliore notre capacité à surveiller les technosignatures, établissant ainsi une base pour des recherches futures élargies et représentant un pas en avant significatif dans les efforts de recherche SETI.

Les chercheurs démontrent que la méthode SETI Ellipsoïde, en utilisant des relevés du ciel continus à grand champ, améliore considérablement notre capacité à identifier les signaux possibles.

Dans un article publié dans le Journal astronomique, une équipe de chercheurs du SETI Institute, du Berkeley SETI Research Center et du Université de Washington a rapporté un développement passionnant dans le domaine de l’astrophysique et de la recherche de l’intelligence extraterrestre (SETI), en utilisant les observations du Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) mission de surveillance de l’ellipsoïde SETI, une méthode d’identification des signaux potentiels provenant des civilisations avancées du cosmos.

L’ellipsoïde SETI est une approche stratégique pour sélectionner des candidats potentiels à la technosignature, basée sur l’hypothèse selon laquelle les civilisations extraterrestres, après avoir observé des événements galactiques importants tels que la supernova 1987A, pourraient utiliser ces événements comme point focal pour émettre des signaux synchronisés pour annoncer leur présence.

Dans ce travail, les chercheurs montrent que la méthode SETI Ellipsoid peut tirer parti d’études du ciel continues et à grand champ, améliorant ainsi considérablement notre capacité à détecter ces signaux potentiels. En compensant les incertitudes liées à l’heure d’arrivée estimée de ces signaux à l’aide d’observations s’étendant sur une période allant jusqu’à un an, l’équipe met en œuvre la stratégie SETI Ellipsoid de manière innovante en utilisant une technologie de pointe.

Ellipsoïde SETI

Ellipsoïde SETI. Crédit : Zayna Cheikh

Améliorer la détection des technosignatures

« De nouvelles études du ciel offrent des opportunités révolutionnaires pour rechercher des technosignatures coordonnées avec les supernovae. » a déclaré la co-auteure Bárbara Cabrales. « Les incertitudes temporelles typiques sont de quelques mois, nous souhaitons donc couvrir nos bases en trouvant des objectifs bien documentés sur une période d’environ un an. En plus de cela, il est important d’avoir autant d’observations que possible pour chaque cible d’intérêt, afin que nous puissions déterminer ce qui ressemble à un comportement normal et ce qui pourrait ressembler à une technosignature potentielle.

En examinant les données de la zone de visualisation continue TESS, couvrant 5 % de toutes les données TESS des trois premières années de sa mission, les chercheurs ont utilisé les données avancées de localisation 3D de Gaia Early Data Release 3. Cette analyse a identifié 32 cibles principales dans l’ellipsoïde SETI. dans la zone d’observation continue sud de TESS, le tout avec des incertitudes affinées à mieux que 0,5 année-lumière. Bien que l’examen initial des courbes de lumière TESS lors de la traversée de l’ellipsoïde n’ait révélé aucune anomalie, les bases posées par cette initiative ouvrent la voie à l’extension de la recherche à d’autres enquêtes, à un plus large éventail de cibles et à l’exploration de divers types de signaux potentiels.

Perspectives d’avenir dans la recherche SETI

L’application de la technique SETI Ellipsoid pour examiner de grandes bases de données d’archives représente un pas en avant monumental dans la recherche de technosignatures. En utilisant les estimations de distance très précises de Gaia, l’étude démontre la faisabilité de croiser ces distances avec d’autres enquêtes dans le domaine temporel comme TESS pour améliorer les capacités de surveillance et de détection d’anomalies dans la recherche SETI.

La méthode SETI Ellipsoid, combinée aux mesures de distance de Gaia, offre un cadre robuste et adaptable pour les futures recherches SETI. Les chercheurs peuvent l’appliquer rétrospectivement pour passer au crible les données d’archives à la recherche de signaux potentiels, sélectionner de manière proactive des cibles et planifier de futures campagnes de surveillance.

« Comme le souligne souvent le Dr Jill Tarter, les recherches SETI sont comme chercher une aiguille dans une botte de foin 9-D », a déclaré la co-auteure, le Dr Sofia Sheikh. « Toute technique qui peut nous aider à prioriser où chercher, comme l’ellipsoïde SETI, pourrait potentiellement nous donner un raccourci vers les parties les plus prometteuses de la botte de foin. Ce travail constitue la première étape dans la recherche de ces parties nouvellement mises en évidence de l’espace des paramètres et constitue un précédent passionnant pour les grands projets d’enquête à venir comme le LSST.

Alors que l’humanité continue d’explorer les mystères de l’univers, l’Institut SETI reste à l’avant-garde, employant des techniques innovantes comme l’ellipsoïde SETI pour combler les distances cosmiques et se connecter avec des civilisations potentielles parmi les étoiles.

SciTechDaily

Une nouvelle découverte « fascinante » d’animaux pourrait protéger les cultures sans pesticides

SciTechDaily

Signes de vie extraterrestre : les télescopes dévoilent les secrets cachés des atmosphères des exoplanètes