in

La Chine alerte sur un nouveau virus au Kazakhstan « beaucoup plus mortel que le Covid-19 »


Une nouvelle « pneumonie inconnue » potentiellement plus mortelle que le coronavirus aurait tué plus de 1700 personnes cette année au Kazakhstan, pays d’Asie centrale, selon un avertissement émis jeudi par des responsables chinois.

« Le ministère de la santé du Kazakhstan et d’autres agences mènent des recherches comparatives et n’ont pas défini la nature du virus de la pneumonie », a déclaré l’ambassade de Chine au Kazakhstan dans une déclaration à ses citoyens.

Les nouveaux cas de pneumonie non identifiés ont augmenté de manière significative depuis la mi-juin dans tout le pays, a déclaré l’ambassade, ajoutant que dans certains endroits, les autorités signalent des centaines de nouveaux cas par jour.

L’augmentation s’est jusqu’à présent concentrée dans les régions d’Atyrau, d’Aktobe et de Shymkent, qui comptent ensemble près de 500 nouveaux cas et plus de 30 patients gravement malades, a déclaré l’ambassade, citant les médias locaux.

La maladie a tué 1.772 personnes cette année, dont certaines étaient des citoyens chinois, selon l’ambassade. 628 de ces décès ont eu lieu au cours du seul mois de juin.

« Cette maladie est beaucoup plus mortelle que le Covid-19 », a déclaré le communiqué.

Le nombre de cas de pneumonie dans la capitale Nursultan a plus que doublé en juin par rapport à la même période l’année dernière, selon l’importante agence de presse Kazinform, qui a cité des données officielles.

« Jusqu’à 200 personnes sont admises à l’hôpital chaque jour. Au cours des derniers jours, près de 300 personnes diagnostiquées avec une pneumonie ont été transportées chaque jour à l’hôpital. En outre, certaines reçoivent un traitement à domicile », a déclaré le chef du service de santé Nursultan, selon Kazinform.

L’ambassade de Chine a averti les habitants de la région de limiter leurs sorties et d’éviter les lieux publics bondés. Elle a également encouragé des mesures préventives telles que le port d’un masque, la désinfection des espaces, le lavage fréquent des mains et une bonne circulation de l’air dans les espaces intérieurs.

L’avertissement intervient alors que le Kazakhstan continue de lutter contre une augmentation du Covid-19, qui a infecté 53 021 personnes et tué 264 personnes jusqu’à présent, selon les données de l’université Johns Hopkins.

Les autorités ont mis en place une deuxième série de restrictions dans tout le pays le 5 juillet, en réponse à une augmentation spectaculaire du nombre de cas. En vertu de ces restrictions, les vols internationaux sont interdits et les transports routiers interétatiques sont suspendus, a rapporté le média chinois Xinhua. Les espaces culturels, les installations sportives, les cinémas et les salons sont toujours fermés, la majorité des employés du gouvernement travaillant à domicile.

La demande de personnel médical, de lits d’hôpitaux et de fournitures d’urgence est en augmentation, selon Xinhua, citant le ministre de la santé du pays. Si la situation se détériore, les fonctionnaires avertissent qu’ils pourraient durcir encore les restrictions.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cyril Dion sur le climat : « +5°C c’est toute une partie de la planète qui devient inhabitable »

Baisse de plus de 20% de la récolte française de blé tendre