in ,

Convention citoyenne pour le climat : Cyril Dion inquiet après les propos d’Emmanuel Macron


Cyril Dion, militant écologiste et garant de la convention citoyenne pour le climat (CCC), craint un changement de cap de la part du Président de la République. Interrogé par France Info, le réalisateur du film “Demain” s’inquiète du non-respect du contrat de départ avec Emmanuel Macron.

Lors de son passage devant la CCC, le président de la République a laissé entendre qu’il piocherait parmi les propositions des citoyens or, selon Dion, “ce n’est pas le contrat de départ”.

“Le président “a laissé entendre qu’il choisirait” parmi les mesures proposées. “Ce n’est pas exactement le contrat de départ. On est vigilant”, a déclaré Cyril Dion.

Sur le site officiel de la Convention Citoyenne pour le Climat, on peut lire en page d’accueil que les propositions des citoyens seront soumises “sans filtre à un référendum, à un vote du parlement ou à une application réglementaire directe”.

La soumission “sans filtre” semble être compromise selon les nouvelles déclarations du Président de la République. Une modification du contrat qui pourrait provoquer une réaction des “garants” si cette position se confirmerait.

La Convention Citoyenne pour le Climat a été décriée dès son début après l’annonce d’un tirage au sort qui a sélectionné l’ami d’Emmanuel Macron, ancien député européen pour Europe Ecologie les Verts, Daniel Cohn-Bendit. Ce dernier a annoncé avoir refusé le poste.

Pour de nombreux chercheurs et militants écologistes, la Convention Citoyenne pour le Climat est une nouvelle stratégie d’Emmanuel Macron pour faire diversion sur la nécessité d’action immédiate du gouvernement contre l’urgence climatique.

« L’enfumage écologique du gouvernement a depuis quelques mois la finesse d’un nuage de gaz lacrymos, note le chercheur Maxime Chedin, il vise d’ailleurs le même effet de dispersion. 

« Par cette manœuvre, le gouvernement se dédouane de ses responsabilités et repousse le moment d’agir, alors que les solutions sont connues depuis longtemps », dénonce Greenpeace  dans un communiqué.

A l’image du “Grand Débat” organisé par Emmanuel Macron face aux revendications des gilets jaunes qui n’a jamais réglé le conflit mais seulement permis au Président de prétendre dialoguer, la Convention Citoyenne pour le Climat permet au gouvernement de dégainer la carte écologie tout en repoussant de vingt ans l’arrêt de l’utilisation du plastique à usage unique.

A l’image de Nicolas Hulot, qui a démissionné de son poste de ministre de l’Ecologie sous Emmanuel Macron, Cyril Dion pourrait être la prochaine figure du militantisme écologique à abandonner la voie politique dans le combat pour le climat, laissant par la même occasion la place à des organisations non-gouvernementales plus vindicatives.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Violente diatribe de l’écrivain Pierre Lemaître contre les violences policières et les “malhonnêtes de l’IGPN”

Action de grévistes au siège de la CFDT : Laurent Berger évoque une agression et de l’intimidation