Plus de mille cas de coronavirus enregistrés à l’université de l’Alabama depuis sa réouverture

Depuis la rentrée, mi-août, 566 cas de coronavirus ont été enregistrés à l’université de l’Alabama, dans le sud-est des Etats-Unis, en plus des 400 personnes testées positives au moment de la rentrée.

L’université devait servir de test en milieu scolaire alors que l’épidémie est répandue. Or, depuis que l’établissement a rouvert, ce sont plus de mille cas qui ont été comptabilisés.

Fermeture des bars

Le comportement des étudiants ne serait pas mis en cause selon le président Stuart Bell, qui insiste davantage sur les contagions au sein de la population.

« Ce que nous devons faire, c’est identifier les lieux où prospère le virus, où il se propage et comment nous pouvons travailler avec nos étudiants, notre université et notre personnel pour nous assurer de minimiser ces lieux, ces incidents », a-t-il dit.

Le campus principal se situe dans la ville de Tuscaloosa qui va fermer les bars durant quinze jours.

Des universités favorisent les cours en ligne

En tout, 45.000 étudiants sont répartis sur les campus de Tuscaloosa, Birmingham et Huntsville. D’après le Chronicle of Higher Education, certains établissements s’orientent vers des cours virtuels, d’autres optent pour un mélange du présentiel et des cours en ligne. Un bon nombre n’a toujours pas annoncé de plan pour cette année si particulière.

Après un foyer de covid-19, l’université de Notre Dame dans l’Indiana a choisi de se mettre aux cours en ligne, à l’image des facultés de Caroline du Nord à Chapel Hill et Michigan State.

Pour l’heure, Stuart Bell n’a pas indiqué si l’option des cours virtuels pour l’université de l’Alabama étaient à l’ordre du jour. Il insiste sur la volonté de contenir la propagation du virus.

Aurélien Barrau sur la crise écologique : « C’est comme un astéroïde qui arrive sur nous »

« La planète continue de brûler… et nos dirigeants s’en cognent » | Camille passe au vert