in ,

Violences Policières. Des policiers tiennent des propos racistes et frappent une personne en rigolant


Le journaliste Taha Bouhafs a diffusé sur son compte Twitter les images d’une interpellation policière à L’île-Saint-Denis filmée par un riverain. On peut voir des agents rigoler en rentrant dans leur camion pendant qu’un autre tient des propos racistes. Par la suite, la personne interpellée est frappée dans le camion de police à l’abri des regards.

« Un bicot comme ça, ça nage pas » « haha ça coule, tu aurais du lui accrocher un boulet au pied », peut-on entendre.

Le journaliste Taha Bouhafs est parti à la rencontre des deux lanceurs d’alerte qui ont eu le courage et le réflexe de filmer la scène.

Depuis le début du confinement, les forces de l’ordre sont accusées de profiter du confinement pour frapper les habitants dans les quartiers. Des révoltes urbaines ont éclaté à Villeneuve-la-Garenne et dans d’autres quartiers en France après une énième bavure policière sur un motard.

A Béziers, Toulouse ou encore aux Ulis (91), les dénonciations contre les violences policières se multiplient. Contrairement au passé, les habitants ont désormais pris l’habitude de filmer les interventions des forces de l’ordre et de diffuser sur les réseaux sociaux.

Vous restez encore un peu?

Issues.fr vous remercie, vous êtes toujours plus nombreux à nous lire et votre fidélité nous réjouit. Pour maintenir notre travail, garder notre liberté critique et surtout vous proposer toujours plus de contenus de qualité, des articles détaillés et des vidéos inédites, nous avons besoin de vous.

Votre soutien nous garantit de poursuivre notre quête d’exigence journalistique et d’élargir notre champ d’investigation. Il est essentiel de continuer à s’interroger et à échanger. Chaque contribution est précieuse!

Pour faire un don, même 1 euro, c’est ici : https://en.tipeee.com/issuesfr/

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Covid-19. Un syndicat de médecins estime que 9.000 victimes ne sont pas comptées dans le bilan officiel

Un virologue allemand, spécialiste des coronavirus, met en garde contre « une deuxième vague plus puissante »