in , ,

Un média d’extrême droite découvre que le confinement est mieux respecté en banlieue qu’à Paris


Le Média Pour Tous de Vincent Lapierre, ex-acolyte du polémiste d’extrême droite Alain Soral, a réalisé un reportage sur le confinement en banlieue. A son grand étonnement, les habitants respectent les règles sanitaires contrairement à la propagande médiatique.

Récemment, l’émission les Grandes Gueules, dont certains animateurs ont l’habitude de stigmatiser les habitants des quartiers, ont réalisé plusieurs émissions dont les titres étaient « Le confinement est-il impossible à faire respecter dans les banlieues ? » ou encore « Le confinement est-il allégé dans les quartiers populaires ? ».

Comme à leur habitude, les GG ont pris un malin plaisir à pointer du doigt une partie de la population française. Le but est toujours le même, diviser les français et faire le buzz sur des questions sociétales qui provoquent souvent des milliers de commentaires racistes.

Il est incroyable de voir que c’est un média d’extrême droite qui contredit ainsi tous les articles et émissions « putaclic ». Dans le reportage, Vincent Lapierre reconnaît que le confinement est respecté malgré la situation précaire des habitants qui vivent dans des tours de quinze étages où les appartements sont exigus. Les plus chanceux ont un balcon.

L’extrême droite diabolise les quartiers pendant le confinement

Si Le Média Pour Tous a fait preuve d’impartialité dans son reportage, ce n’est pas le cas de toute l’extrême droite qui profite de la crise sanitaire pour diaboliser les habitants des quartiers quitte à utiliser des fakenews.

Le champion de la pratique est Damien Rieu, ancien porte-parole de Génération Identitaire, qui se présente comme « lanceur d’alerte » et possède un compte certifié sur Twitter. Il est à l’origine de la propagation de plusieurs fausses informations dont celle où l’ont voit une rixe entre bandes rivales dans un magasin datant de 2019. Le militant d’extrême droite suivi par plus de 60 000 followers a été contredit par l’AFP directement.

Michel Onfray, nouvelle star de la fachosphère, participe aussi à accuser les habitants des banlieues d’organiser la contamination des français. Selon lui, « le chef de l’Etat autorise les banlieues à contaminer à tout va qui elle voudra! Le message est on ne peut plus clair ». Eric Zemmour quant à lui expliquait très sérieusement sur C-news que « les africains (en banlieue) disent que c’est une maladie de Blancs, qu’ils sont protégés par Allah».

Certains syndicats de police accusent les habitants des quartiers de ne pas respecter le confinement alors qu’au Bois de Boulogne et sur la Promenade des Anglais de Nice, les plus riches se sont trouvés une passion pour le jogging. Ces syndicats, proches du Front National, couvrent ainsi la multiplication des violences policières en banlieue. De nombreuses vidéos relayées sur les réseaux sociaux montrent des policiers frapper des habitants des quartiers où le revenu moyen est parfois déjà en dessous du seuil de pauvreté. Aux Ulis, plusieurs jeunes ont dénoncé des lynchages organisés par une équipe de la brigade anti-criminalité qui profite des rues désertes dans les cités pour s’en prendre aux habitants.

Les services de renseignements français alertent depuis plusieurs années le gouvernement sur « l’ultra-droite qui n’attend que la confrontation ».

« Je pense qu’elle va avoir lieu. Encore un ou deux attentats et elle adviendra. Il nous appartient donc d’anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires », expliquait l’ancien patron du renseignement français Patrick Calvar en 2016. 

Le Premier Ministre Edouard Philippe vient d’annoncer que le confinement sera prolongé de deux semaines en France. Une décision saluée par les français qui ont décidé de mettre de côté les différences politiques, religieuses et idéologiques pour soutenir les soignants dans leur lutte contre le coronavirus. Les médecins, ambulanciers, infirmiers ou caissiers seront à nouveau en première ligne face à une maladie qui ne regarde ni le statut social, ni l’origine ethnique ni l’adresse de la personne contaminée.

LIRE AUSSI : Des agents de la BAC filmés en train de lyncher Sofiane, 21 ans, sous un porche aux Ulis

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire
  1. Bonsoir,
    Dire que le Média Pour Tous, est un média d’extreme droite est complètement faux.
    Vincent Lapierre fait un travail d’investigation neutre pour tous les sujets. Ce que vous faites est de la désinformation.

    • Bonjour

      C’est simplement un fait. Vincent Lapierre n’a pas renié les idées qu’il avait aux côtés d’Alain Soral donc jusqu’à preuve du contraire, c’est un militant d’extrême droite.
      Cela ne nous a pas empêché de dire que le reportage était objectif.
      Cordialement,
      Issues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les services secrets italiens craignent une « révolte spontanée ou organisée » à cause de l’effondrement du système

François Gemenne : « La baisse de la pollution a épargné davantage de vies en Chine, que le coronavirus n’en a coûté »