in

La Ministre de l’Enseignement Supérieur refuse de reconnaître que les contaminations d’étudiants ont lieu à la fac


En pleine crise sanitaire, les amphithéâtres bondés ne font pas peur à Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur.

Selon Santé Publique France, 899 clusters sont en cours d’investigation et les écoles et universités forment la première « collectivité » de propagation active du coronavirus. De nombreux parents d’élèves et d’étudiants ont critiqué les conditions déplorables dans lesquelles les enfants doivent travailler. Sur les réseaux sociaux, des photos d’amphithéâtres bondés, empêchant le respect des mesures sanitaires minimales, avaient choqué les internautes.

Mais pour Frédérique Vidal, « rien ne nous dit que les contaminations se fassent au sein des établissement de l’enseignement supérieur », pire, selon elle, « ce ne sont pas des clusters par promotion mais par groupe d’amis ».

Les propos de la ministre rappellent ceux d’Olivier Véran, ministre de la Santé, en mars en plein pic épidémique. Il avait expliqué la multiplication des soignants malades, en manque de protections individuelles, par des contaminations en dehors de leur lieu de travail.

 “Ce que nous savons pour la France, comme pour les pays étrangers, c’est que la plupart des soignants qui vont contracter la maladie virale, ne vont pas la contracter dans le cadre de leurs missions mais en dehors des missions hospitalières.”

Six mois après la première vague de coronavirus qui a fait plus de 30 000 morts, le gouvernement montre à nouveau son manque de préparation. La rentrée scolaire a été chaotique, les mesures sanitaires ont été assouplies pour éviter que les écoles ne ferment les unes après les autres et les amphithéâtres sont surchargés.

Désormais, la possibilité d’un confinement local de plusieurs grandes métropoles n’est plus exclue. La fermeture des bars et restaurants à Marseille sont, pour beaucoup d’observateurs, les prémices de mesures beaucoup plus drastiques.

LIRE AUSSI : Sibeth Ndiaye : « A aucun moment, on ne m’a demandé de mentir sur les masques »… Vraiment ?

LIRE AUSSI : Clusters dans l’Oise. Florence Parly obligée d’avouer qu’elle a menti, les militaires revenant de Wuhan n’ont pas été testés

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Barbara Pompili annonce la « fin progressive » des animaux sauvages dans les cirques itinérants

contrôleurs contaminés

Coronavirus : des contrôleurs SNCF cacheraient leur contamination de peur de perdre une partie de leur revenu